Accueil > Actualités > Lycée Jean Macé Vitry : Communiqué du 6 février 2019

Actualités

Lycée en grève reconductible

Lycée Jean Macé Vitry : Communiqué du 6 février 2019

mercredi 6 février 2019, par CGT Educ’Action 94

Après la journée nationale du 5 février contre les réformes Blanquer (72% de grévistes localement), les enseignant.es du lycée Jean Macé de Vitry-sur-Seine reconduisent la grève aujourd’hui mercredi 6 février et ont voté sa reconduction demain jeudi 7 février.

L’application de la réforme du lycée fait disparaître le seuil de 30 élèves par classeau lycée Jean Macé jusqu’à présent classé « zone sensible » et « prévention violence ».
Les réformes auront pour conséquences :
- Une perte d’heures d’enseignement dans toutes les disciplines.
- Les effectifs passeront à 35 élèves minimum par classe.
- Suppression d’une classe de 1èreen 2019.
- Suppression d’une classe de terminale en 2020.-Nettement moins de travail en demi-groupes.
- Tous les vœux de spécialité ne pourront pas être respectés.
- Mise en concurrence des disciplines et des établissements.
- Les mathématiques sortent du « tronc commun », privant ainsi le plus grand nombre d’élèves d’une culture mathématique nécessaire dans la plupart des formation post-bac.
- Les options sont menacées (enseignements technologiques industriel et tertiaire, EPS, ...).
- L’allemand, l’espagnol, l’italien, le portugais sont menacés.
- Toutes les heures d’Accompagnement Personnalisé (AP) ne pourront pas être assurées.
- Pré-orientation précoce des élèves en fin de 2ndeet risque de limiter fortement leurs possibilités de poursuites d’études deux ans plus tard.
- Nouveaux programmes imposés, contre l’avis du Conseil Supérieur de l’Enseignement.
- Un baccalauréat beaucoup plus local (à 40%) qui aggravera les inégalités territoriales.

Dans la voie professionnelle,
- Réduction drastique des heures de cours, notamment en enseignement général.
- Nouveaux programmes imposés et ouverture culturelle évacuée.
- Poursuites d’études en BTS plus difficiles.

En conséquence, les enseignant.es du lycée Jean Macé demandent l’abrogation des réformes des lycées et du baccalauréat. Différentes actions sont prévues dans les jours qui viennent, notamment assemblées générales d’établissements en lutte, « nuit des lycées » mardi 12 février avec les parents d’élèves.

L’intersyndicale du lycée Jean Macé (CGT, FO, SNES-FSU, SUD)