Accueil > Actualités > Déclaration CGT-Educ’Action 94 et déclaration intersyndicale au CTSD du 27  (...)

Actualités

Ajustement de moyens des collèges

Déclaration CGT-Educ’Action 94 et déclaration intersyndicale au CTSD du 27 septembre

vendredi 29 septembre 2017, par CGT Educ’Action 94

Ce CTSD qui porte sur les ajustements de rentrée se tient presque un mois après une rentrée difficile dans plusieurs établissements de notre département.
Ce ne sont pas les premiers actes du jeune gouvernement Philippe qui permettront d’améliorer les conditions de travail et d’enseignement dans ces établissements : regel du point d’indice, rétablissement du jour de carence, suppressions de 120 000 postes de fonctionnaires, suppressions de 280 000 emplois aidés, hausse de la CSG...

Les problèmes rencontrés dans les collèges du département sont pour une grande part liés au manque de moyens humains :

- Le collège Rosa Parks de Gentilly était en grève du 6 au 8 septembre pour réclamer, entre autre, la création d’un second poste de CPE. Ils mettent également en avant la petitesse des espaces communs qui induit des problèmes de sécurité croissante face à l’augmentation des effectifs.

- C’est sur la même problématique que le Collège Casanova de Vitry-sur-Seine vous a demandé une audience que vous leur avez accordé le 22 septembre. En effet, ils ont perdu en cette rentrée un demi poste de CPE qui était nécessaire au regard des 550 élèves qui accueillent dans des locaux particulièrement étroits et des professions et catégories socio-professionnelles des familles. Ils ont également perdu en deux ans un demi poste d’AED et deux contrats aidés. De plus, ils n’ont qu’un mi-temps d’assistante sociale. Enfin, leur taux d’encadrement est largement au dessus de la moyenne du département. Tout comme l’école Jean Jaurès, ils réclament un reclassement REP. Ils étaient encore hier soir en l’attente d’une réponse de votre part. Êtes-vous en mesure de nous la donner ?

- Le collège Paul Vaillant Couturier de Champigny-sur-Marne était également en grève pour réclamer la restitution d’un demi-poste de CPE.

- Le manque de personnels dans les établissements à la rentrée et tout au long de l’année est une sujet de plus en plus prégnant et notamment dans les établissements classés : absence de collègues nommés sur des BMP dès la rentrée, problèmes d’affectation des non-titulaires...

D’autre part, l’augmentation globale des effectifs globaux et par classe pose de multiples de problèmes : circulation des élèves dans des locaux inadaptés, sureffectifs dans certaines classes qui ne permettent pas des conditions d’enseignement et d’apprentissage acceptables. C’est la cas du collège Pierre Brossolette de Villeneuve saint Georges qui vous a alerté sur ce sujet dans des courriers datant des mois de juillet et septembre. L’inclusion d’élèves de SEGPA dans les classes de sixième porte leur effectifs à 26, 27 élèves, ce qui pose des problèmes matériels et pédagogiques. D’autant qu’en dépit du bon sens les élèves ont été inclus dans certaines classes plutôt que d’autres.

Concernant les documents transmis, nous aurions plusieurs questions et remarques :

- A quoi correspondent les abondements des DHG 2017 soit 133 .5 heures ? Pourrions nous avoir la répartition par établissement et l’intitulé des « projets spécifiques » ?
- Concernant les effectifs de SEGPA, vous nous avez transmis les capacités d’accueil mais non les effectifs réels. Pourrions-nous avoir l’état des inscriptions à ce niveau ?
- Étant donné la nature des documents transmis, faut-il comprendre que les ajustements de rentrée ne concernent que les moyens vie scolaire ?

Nous constatons dans l’analyse de ce document que pour 47 établissements, le taux d’encadrement est supérieur à celui de 2016 dont 12 sont classés REP/REP+ :
- Le collège Dorval Orly passe de 68.50 élèves par AED à 76, 5 élèves avec 1 seul CPE
- Le Collège Emile Zola de Choisy-le-roi qui accueille cette année 50 élèves de plus, passe de 75 élèves par AED à 84 élèves et n’a qu’ un seul CPE.

Enfin, le Taux d’encadrement moyen dans les collèges du Val de Marne est de 86 élèves par AED pour cette rentrée 2017. Nous nous étonnons de voir que certains établissement REP sont proches de cette moyenne voire supérieurs :
Le collège Janusz Korczack de Limeil Brevannes a un taux d’encadrement de 83 élèves par AED avec des effectifs globaux de 665 élèves et un seul CPE, le collège Politzer d’ Ivry a un taux encadrement de 84 élèves par AED, et le Collège Matisse de Choisy le roi de 96 élèves par AED avec un seul CPE.

Déclaration commune des représentants au CTSD 94

Les représentants au CTSD tiennent à vous alerter au sujet de la dégradation du dialogue social dans le département.
Si nous pouvons comprendre que l’insuffisance de moyens ne facilite pas le travail des agents administratifs de la DASEN qui peuvent ressentir une pression que nous déplorons, cela ne justifie en aucun cas que le premier fonctionnaire de l’éducation nationale du département ou ses adjoints se montrent agressifs, incorrects et méprisants à l’égard des représentants du personnel. En effet, ne pas répondre, couper la parole, faire des procès d’intention, mettre en cause l’honnêteté d’un représentant du personnel n’est pas digne d’un dialogue social de qualité. Ce n’est pas non plus respecter les personnels qu’ils l’ont mandaté.

Respecter les représentants des personnels c’est également respecter leur mandat. Pour ce faire, nous demandons de pouvoir disposer des documents relatifs au CTSD dans les délais comme cela s’est fait pour le CTSD du 19 septembre et au format exploitable c’est-à-dire Excel. Enfin, nous aimerions pouvoir avoir des éléments de réponses aux questions relevant de la compétence du CSTD que nous posons lors de nos déclarations ou par mail.