Accueil > Actualités > CPE, AEd, les nouveaux repères Vie Scolaire de la CGT Éduc’action

Actualités

CPE, AEd, les nouveaux repères Vie Scolaire de la CGT Éduc’action

mercredi 27 novembre 2019, par CGT Educ’Action 94

En mars, la CGT Éduc’Action a adopté ses nouveaux repères revendicatifs Vie Scolaire.
Ce texte intègre la publication de la nouvelle circulaire de missions des CPE, reprend de nouvelles revendications de la CGT Éduc’Action et actualise notre revendication de diminution du temps de travail.
La première partie est consacrée aux personnels de surveillance dans les établissements. La suppression en 2003 du statut des MI/SE et son remplacement par des postes d’Assistant·es d’Éducation ou Pédagogiques ont ouvert la voie à une précarité accrue chez les jeunes qui ont eu de plus en plus de mal à suivre des études dans des conditions correctes.
L’augmentation du temps de travail qui en a découlé en a découragé plus d’un·e.

Depuis cette date, les missions de surveillance sont couvertes par des personnels qui relèvent de multiples statuts au fil des années, mélangeant des contrats tant privés que publics et d’obligations de service multiples, faisant des services dit « de vie scolaire » des laboratoires de la flexibilité et de la précarité. Cela a fragilisé les jeunes étudiant·es et ouvert la voie à la déréglementation.
La CGT Éduc’Action demande la disparition du « statut » d’AEd et revendique la création de deux nouveaux "statuts" pour la vie scolaire : Étudiant·es surveillant·es et Personnels de Vie Scolaire, d’Éducation et d’Animation.

Pour les CPE le texte développe nos revendications, aborde la gestion de l’internat et rappelle aussi la revendication sur la diminution du temps de travail à 32h par semaine toute tâche confondue, sur 37 semaines. Il soulève la question des relations de travail entre les CPE et les AEd qui sont régies dans le cadre de l’animation et de la responsabilité du service et non dans ce rapport d’autorité hiérarchique et de subordination que nos supérieur·es et l’administration aimeraient pourtant bien nous voir endosser.
La CGT Éduc’Action rappelle que les CPE ne sont pas des chef·fes de service et qu’aucun aucun rapport hiérarchique ne doit exister entre les CPE et les personnels assurant des missions de Vie scolaire car les CPE ne font pas partie des équipes de direction.
Pour éviter la pression et l’usure liées à la souffrance au travail la CGT Éduc’Action revendique le respect du cadre actuel de la réglementation du temps de travail, la récupération des heures effectuées en cas de dépassements qui doivent rester exceptionnels.

Sommaire
p. 2 : la réforme du lycée, la réforme des retraites, postes profilés
p. 3 :Repères pour les Assistant·es d’Éducation, La presse lycéenne
p. 4 : Nos revendications