Accueil > Actualités > Stages de remise à niveau pour les Cm1-Cm2... Pour nous c’est non  (...)

Actualités

CGT Educ’Action (UNSEN CGT)

Stages de remise à niveau pour les Cm1-Cm2... Pour nous c’est non !

mercredi 26 mars 2008, par CGT Educ’Action 94

La circulaire ainsi que les fiches d’inscription pour les "enseignants volontaires" et "la lettre type aux parents" sont arrivées dans les écoles pour les stages de remise à niveau pour les Cm1-Cm2 lors des vacances de printemps et d’été...

Sur le fond...

- Pour les élèves

Dans un contexte de création de postes insuffisants au regard des 17 000 élèves supplémentaires, le Ministère se refuse à donner les moyens nécessaires à l’école pour lutter contre l’échec scolaire (allègement des effectifs, renforcement des Rased, créations de postes de maîtres surnuméraires...). Il préfère payer des heures supplémentaires (l’équivalent de plus de 3000 postes !!!) pour faire venir des enfants à l’école pendant les vacances. Tous les discours sur les rythmes scolaires sont ainsi oubliés.

- Pour les enseignants

Alors que les enseignant-e-s perdent du pouvoir d’achat depuis des années et que le point indiciaire ne sera augmenté que de 0,8%, il impose de fait de travailler plus pour simplement maintenir notre pouvoir d’achat. La charge de travail déjà très alourdie pour tous-tes, continue son ascension.

Sur la forme

- Aucune concertation sur le fond comme sur la la mise en oeuvre.

- Un dispositif bricolé, décidé à la hâte sans recul et sans assurer un minimum de cohérence et de coordination... à 1 mois de la mise en place. Ainsi, les Mairies n’ont pas été contactées alors que les locaux scolaires leur appartiennent...

Pour toutes ces raisons nous nous inscrivons dans un refus de sa mise en place

Les collègues de Cm1-Cm2 n’ont pas à fournir de travail supplémentaire.

- Les directeur-trices n’ont aucune responsabilité à avoir dans ce dispositif si ce n’est la transmission des documents aux parents (pas question d’alourdir leur tâche).

- Lors de la mise en place des projets d’école ou en cas d’avenant demandé par l’IEN au projet d’école existant, l’équipe pédagogique n’a aucune obligation d’y inclure un tel dispositif qui engagerait la responsabilité du-de la directeur-trice.

Consignes pratiques :

Modèle de courriel à adresser à votre IEN (Directeur-trices).
A adapter selon la situation de l’école.

« M. L’Inspecteur, Madame l’Inspectrice,
Vous nous avez transmis la note de l’I.A. concernant l’organisation des stages "de remise à niveau pour les Cm1 Cm2". Je souhaiterais obtenir les informations suivantes :

- Quels locaux doivent être mis à disposition si le-la collègue n’est pas issu-e de l’école ?

- Est-il possible qu’un-e seul-e collègue, si un seul groupe est organisé puisse être seul-e dans le Groupe Scolaire ? Dans ce cas si ce-tte collègue est malade qui assure l’accueil ?

- Les collègues volontaires doivent-ils-elles laisser leur numéro de portable aux parents ce qui semble être le cas selon le modèle de lettre donnée aux parents ?

- Qui assure l’ouverture et la fermeture des portes de l’établissement quand il n’y a pas de concierge logé-e et/ou travaillant pendant les vacances concernées ?

- Une convention d’occupation des locaux a-t-elle été passée avec la Mairie ?

- Qui assure le remplacement du matériel éventuellement détérioré ou volé ?

- Qui assure le nettoyage des locaux après utilisation ?

- Le Groupe Scolaire assurant l’accueil d’un CLSH pendant les vacances, en cas d’accident impliquant un enfant de ce CLSH et un enfant participant au stage, qui est responsable ?

Je vous prie de croire, Monsieur l’Inspecteur, Madame l’Inspectrice, à l’expression de mon dévouement pour le Service Public d’Education."

Pour les directeur-trices, dans la lettre à remettre aux parents (voir modèle fourni par l’I.A. ), retirer de la lettre la signature "Le directeur, la directrice (ce serait reconnaître votre responsabilité). Et préciser que, pour toute demande de renseignement, il convient d’appeler l’IEN ou l’IA. (Mettre le numéro de téléphone).

Pour les collègues de Cm1-Cm2 ne laisser que la photocopie du livret scolaire et rien d’autre.

Pas d’accès aux locaux photocopieur et/ou matériel. Aucun crédit supplémentaire n’est prévu pour ces "semaines de remise à niveau".

Pour ne pas participer à cette mascarade. Liste non exhaustive :

1.Convaincre les collègues "volontaires" de ne pas participer.

2. Pour les directeur-trices : attendre la réponse de l’IEN au courriel ci-dessus pour distribuer quelque papier que ce soit, en dehors de la transmission des courriers des collègues

3. Pour les collègues de Cm1 et Cm2, ne donner aucun nom ou donner tous les noms de la classe (tous bons ou tous en difficulté).

4. Pour toute question posée par les parents les renvoyer à l’IEN.

5. Informer les parents que cette mesure est un leurre. Que l’on ne remédie pas à l’échec scolaire et aux difficultés par ce type de mesure. Que le coût de cette mesure aurait permis de créer mille postes de Rased et/ou de soutien, que chaque jour l’Education Nationale est dans l’incapacité d’assurer le remplacement des enseignant-e-s absent-e-s.


VOIR L’EXELLENT ARTICLE L’ENCADREMENT INTERMEDIAIRE ENTRE LOYAUTE ET SERVILITE ? par Pierre Fackrowiak IEN à Douai

VOIR APPEL UNITAIRE 94 ( FCPE,FO,CGT,SUD) SUR RETRAIT DECRET ET STAGES REMISE A NIVEAU

VOIR APPEL UNITAIRE 94 DU 25 MARS 2008


ARTICLES EN LIEN SUR LE SITE :

ANALYSE DE LA CGT SUR LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L’ECOLE PRIMAIRE

SUPPRESSION DU SAMEDI MATIN

DECLARATION VOTE CGT AU CES, PROJET DE DECRET ET ARRETE