Accueil > Actualités > Manifestation le vendredi 11 janvier 2008 à 18H00 devant la préfecture de (...)

Actualités

RESF 94 – ASSOUEVAM – Collectif 94 des Sans Papiers-Collectif 94 Ni ici Ni ailleurs, contre les centres de rétention

Manifestation le vendredi 11 janvier 2008 à 18H00 devant la préfecture de Créteil

lundi 7 janvier 2008, par CGT Educ’Action 94

RESF 94 – ASSOUEVAM – Collectif 94 des Sans Papiers Collectif 94 Ni ici Ni ailleurs, contre les centres de rétention

appellent les citoyens, les organisations associatives, syndicales et politiques, à se mobiliser aux côtés des sans papiers

Le vendredi 11 janvier 2008 à 18h devant la préfecture de Créteil

Venir avec une source de lumière (lampes, bougies, feux de Bengale) pour éclairer le Préfet sur la politique à mener : 2008, année de régularisation de tous les sans papiers, sans expulsions, contre l’ouverture du centre de rétention de Villeneuve Le Roi

Entre 22 000 et 23000 expulsions pour l’année 2007, c’est 23 000 vies brisées, de familles séparées, d’enfants privés de pères, de mères, de couples déchirés. Mais Monsieur Hortefeux, Ministre de la chasse à l’homme, , n’a pas rempli l’objectif des 25 000 fixé par Sarkozy. Politique du chiffre, conséquence d’une politique de l’immigration « choisie » qui criminalise l’étranger, sa famille, sa vie amoureuse. S’il n’est pas jugé économiquement utile, il ne sert à rien : test ADN, liste de métiers selon les origines, conditions inaccessibles du regroupement familiale,…
Pour cette politique du chiffre qui tue, tous les moyens sont bons : rafles, visites à domicile, dans les entreprises, centre de rétention administrative qui assimile l’étranger à un danger pour la société, emprisonnement même pour les enfants.

Les Centres de rétention sont l’instrument de cette politique de la honte. Dans le Val de Marne, le Préfet explique ses « mauvais résultats d’expulsions » signalés par Hortefeux » par le manque de place en rétention. Un nouveau centre de rétention (en plus de Vincennes et du local de Choisy le Roi) doit être construit à Villeneuve le Roi, grandeur maximale et pouvant accueillir des enfants ! En Europe, une directive de la honte sera votée le 19 janvier 2008, légalisant la durée de rétention à 18 mois !
Et pourtant, face à ces attaques, la résistance s’étend. Et les victoires aussi : Sur le 94, Monsieur Rakotoarivelo n’a pas été expulsé à la veille de Noël grâce à la mobilisation ; Florimond militant RESF de Marseille est relaxé..

Il faut continuer et intensifier nos luttes et la solidarité.

Mobilisation nationale et européenne le 19 janvier 2008 contre les centres de rétention

VOIR l’appel sur le site de RESF