Accueil > Actualités > Pour l’Unsen CGT la réponse est largement incompléte

Actualités

Scolarisation des enfants handicapés

Pour l’Unsen CGT la réponse est largement incompléte

dimanche 21 octobre 2007, par CGT Educ’Action 94

La création de 2 700 postes d’Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS) et 200 Unités Pédagogiques d’Intégration (UPI) en cette rentrée, constitue un plus pour la scolarisation des enfants handicapés. 160 000 seront scolarisés à la rentrée 2007, ce qui double le chiffre de 2002.

Toutefois, ces annonces ne peuvent masquer les insuffisances et les faiblesses dans l’accompagnement de ces enfants au sein de l’école : l’insuffisance de la formation et la difficulté du recrutement des AVS, la faible qualification et le profil inadapté des Emplois Vie Scolaire (EVS), contrats précaires dédiés à cet accompagnement par manque d’AVS. Rien n’est dit du manque de structures spécialisées et des 15 000 jeunes sans aucune solution scolaire.

Le droit opposable à la scolarisation des élèves handicapés, sorte de droit absolu à la scolarisation en milieu ordinaire, risque de placer certains élèves fragiles en situation d’échec. La demande d’école n’est pas suffisamment accompagnée et étayée par les Maisons Départementales pour les Personnes Handicapées et les CDAPH. Leur manque de personnels et leurs enveloppes fermées ne permettent pas d’établir un projet de scolarisation en concertation avec les familles. Quelque 300 dossiers d’enfants handicapés par enseignant référent ne facilitent pas l’écoute !

Les juges se déclarent incompétents sur ces affaires. Le droit opposable n’est qu’un ultime recours. Il s’exercera contre qui ? L’école, la MDPH… ?
La formation des enseignants, les moyens d’accompagnements nécessaires et qualifiés, l’accessibilité, les solutions spécialisées en nombre suffisant, les outils pédagogiques adaptés sont des conditions indispensables à la scolarisation des enfants handicapés mais loin d’être encore toutes réunies. Pour l’UNSEN CGT, le chantier reste en cours.

Nous demandons une accélération, tant au plan qualitatif que quantitatif.

Montreuil, le 3 septembre 2007