Accueil > Actualités > NOUVEAU RASSEMBLEMENT AU RECTORAT MERCREDI 12 SEPTEMBRE A 14H

Actualités

Amplifions la mobilisation

NOUVEAU RASSEMBLEMENT AU RECTORAT MERCREDI 12 SEPTEMBRE A 14H

à l’appel des sections syndicales académiques de Créteil du SNES-FSU, SNFOLC, CGT Educ’Action, SUD Education, SUNDEP, SNUEP-FSU, SE-UNSA

vendredi 7 septembre 2007, par CGT Educ’Action 94

Lettre adressée mercredi 5 septembre au Recteur par nos sections syndicales :

200 personnels, TZR, MA, contractuels, vacataires, ainsi que des délégations d’établissement, étaient rassemblés ce jour mercredi 5 septembre, juste après la rentrée, devant le rectorat, à l’appel de nos organisations syndicales. Ils attendaient une réponse à leurs revendications.

Une délégation intersyndicale a été reçue par M.Masliah, DRH, M.Aymard et Mme Masneuf, chefs de la DPE. Monsieur le DRH nous a fait un bilan général qui n’était qu’une photographie très partielle de la situation de rentrée, et en aucun cas une réponse à nos revendications.

Nous avons donc décidé de revenir, et nous vous demandons de nous recevoir à nouveau, en délégation intersyndicale mercredi 12 septembre. Ce même jour, nous renouvelons notre appel aux personnels à se rassembler à 14H devant le rectorat, afin d’obtenir les réponses que nous attendons.

Nos demandes présentées le 5 septembre :
- la restitution des 723 postes d’enseignants supprimés dans l’académie en cette rentrée.
- l’affectation de tous les TZR sur un poste dans leur discipline, la révision d’affectation pour les collègues qui le demandent en cas de nomination sur deux ou trois établissements, de changement d’affectation annoncé après la rentrée, le respect par le chef d’établissement des affectations rectorales, etc…
- le réemploi des 1000 contractuels et vacataires sans poste en cette rentrée. Une véritable garantie de réemploi et de rémunération à plein temps pour les collègues contractuels en CDI.
- le retour à la carte scolaire : les premiers effets de son « assouplissement » confirment toutes nos inquiétudes (secondes à 40 aux lycées Berthelot et d’Arsonval à Saint Maur, 35 dans d’autres lycées, ….)
- que les deux délégations d’établissements présentes soient reçues . Lycée J.Jaurès de Montreuil : demande de création de divisions supplémentaires (sur effectifs, dédoublements..) et le retour aux horaires réglementaires de latin, les dédoublements nécessaires notamment de classe mixte ES/L… Lycée J.Macé de Vitry : la conservation de l’affectation antérieure pour trois collègues de portugais de 3 établissements déplacés en cascade, le remplacement de 1,8 poste d’administratif et 32 heures de surveillance non compensées.

A noter que, suite à notre demande, les délégations des deux lycées présents ont été reçues : les trois collègues de portugais ont été rétablis dans leur affectation de l’an dernier !

Les réponses du rectorat ce jour :

Le DRH s’est contenté de nous donner quelques chiffres :
519 TZR sur 2959 ne sont pas affectés à ce jour (100 en EPS, 200 en lettres modernes). Il reste l’équivalent de 234 ETP (équivalent temps plein, en fait c’est la somme de centaines de petits blocs horaires) à couvrir ainsi que 236 ETP de suppléance. Par contre il n’y a plus aucun TZR disponible en allemand, philo, ni aucun CPE. Il en reste à affecter 20 en physique, 30 en SVT…

1053 contractuels sont embauchés (950 à l’année), 10 vacataires (en allemand) L’an dernier il y avait 1500 contractuels employés et 400 vacataires. Les recrutements de contractuels ont commencé dans certaines disciplines générales dans les zones géographiques où il n’y a plus de TZR disponibles.

Les relevés de situation pour le chômage devraient être disponibles dans « les prochains jours ». Les non titulaires seront accueillis par le rectorat le matin à partir du 13 septembre y compris pour leur chômage.

Cette absence de réponse à nos revendications est un refus de prendre en considération les difficultés et les besoins auxquels sont confrontés les collègues à cette rentrée !

C’est d’autant plus intolérable, qu’il y a des centaines de collègues mal nommés et non affectés ; pendant ce temps là des classes sont surchargées et nombre de jeunes restent sans l’inscription qu’ils demandent !
Après l’abrogation du décret de Robien en juin dernier, nous ne sommes pas prêts à l’accepter !

Nous, organisations syndicales de l’académie de Créteil, dans l’unité, appelons les personnels à :
- dresser ensemble la liste des revendications dans les établissements et à se réunir en AG
- à venir porter ces revendications au
rassemblement mercredi 12 septembre à 14H devant le rectorat.