Accueil > Vos droits > NON-TITULAIRES DE L’ÉDUCATION NATIONALE D’ENSEIGNEMENT, D’ÉDUCATION ET (...)

Vos droits

NON-TITULAIRES DE L’ÉDUCATION NATIONALE D’ENSEIGNEMENT, D’ÉDUCATION ET D’ORIENTATION, Faîtes respecter vos droits individuels et collectifs

mercredi 27 novembre 2019, par CGT Educ’Action 94

Non-Titulaires, Premier·ères victimes des contre-réformes !

Le président Macron impose des réformes qui remettent en cause nos acquis et menacent la cohésion de notre société.
En promulguant début août, la loi dite de « modernisation de la Fonction publique », il affiche sa volonté de casse totale de la Fonction publique, en réduisant drastiquement les effectifs et en développant le recours massif aux emplois non-titulaires. Cette précarisation accrue va aggraver la dégradation du service public rendu aux usager·ères et développer un management par la pression et l’arbitraire.
Dans l’Éducation nationale, tous les corps sont désormais touchés par la précarité : enseignant·es, personnels de vie scolaire, AESH, personnels administratifs, infirmier·ères... Ces personnels sont trop souvent malmenés et peu considérés, touchés par le « mal‐droit » qui est synonyme d’angoisse au moment de leur réemploi ou pendant leur travail.
Cette année, à nouveau, de nombreux·euses non-titulaires se retrouvent dans des situations d’urgence sociale, sans emploi ou avec des temps de service incomplets, victime d’une simple gestion financière des administrations.
La CGT Éduc’action exige l’ouverture en urgence de négociations pour la mise en place d’un véritable plan de titularisation, sans condition de concours ni de nationalité.

Avec la retraite par points de Macron, les Non-Titulaires seront lourdement pénalisé·es Plus soumis·es aux carrières tronquées et hachées (chômage, maladie...) ils ou elles sont victimes de la faiblesse de leurs salaires.
Avec ce système, toute interruption de carrière qui ne serait pas compensée par une attribution de points gratuits entraînera une forte baisse du niveau de pension. Alors que les dispositifs de solidarité actuels des régimes par annuités compensent les pertes dans de nombreux cas, l’incertitude sur le niveau de solidarité prévu dans la réforme Macron fait craindre le pire pour ces personnels.
Temps partiels imposés, périodes de chômage, salaires a minima, nombre conséquent de femmes touchées : les précaires, principaux·ales victimes de la retraite Macron.
À partir du 5 décembre
Avec la CGT Éduc’action
Tou·tes dans la lutte pour nos retraites et un autre projet de société !
Construisons la grève reconductible !

Sommaire
Pages 2 et 3 : Loi Fonction publique, explosion de la précarité.
Page 4 : Avec la CGT Éduc’action, exigeons une revalorisation salariale.
Page 5 : Évaluation des personnels, attention danger.
Page 6 : Pour des emplois à plein temps et le respect de vos droits.
Page 7 : Postes partagés, CCP et droit à la formation, exigeons plus.
Page 8 : Nos Revendications.