Accueil > Actualités > Le 10 et le 20 juin, tous ensemble pour la défense et le développement des (...)

Actualités

Le 10 et le 20 juin, tous ensemble pour la défense et le développement des services publics

déclaration de la Commission Exécutive du 2 juin 2006

mardi 6 juin 2006, par CGT Educ’Action 94

Le déploiement de toute la Cgt, avec la recherche de l’unité la plus large, doit permettre de construire dans les semaines à venir autour du 10 et du 20 juin, un rapport de force conséquent pour faire face aux enjeux et concrétiser les ambitieuses conquêtes sociales et démocratiques exposées, la victoire est à portée de main !

La Cgt réaffirme le choix du service public comme outil de solidarité afin de répondre aux besoins des populations.
Le développement des services publics en France et en Europe est déterminant pour le dynamisme de l’économie en favorisant la croissance durable et la création d’emplois.

Il doit jouer un rôle essentiel pour assurer la cohésion sociale et territoriale. Ils sont un apport au développement et à la satisfaction des besoins économiques, sociaux et environnementaux. Ils assurent une garantie d’accès aux droits humains fondamentaux.

Les services publics font l’objet d’attaques incessantes comme l’illustre l’actualité récente avec le projet de fusion de Suez et Gaz de France, amenant à une privatisation de Gaz de France.

Les électriciens et gaziers, les salariés de Suez, sont depuis plusieurs mois engagés dans la bataille pour préserver le service public du gaz et l’intégrité du groupe Suez et des emplois.

Plusieurs échéances à venir doivent permettre aux électriciens et gaziers, aux salariés des entreprises de service publics, à tous les salariés et à la population de lutter pour la défense et le développement des services publics autour d’initiatives revendicatives dans tous le pays.

- Le 10 juin, à l’appel des collectifs de défense des services publics.
- Le 20 juin, à l’appel des fédérations de l’énergie Cgt, Fo, Cgc pour une journée de manifestations et d’arrêts de travail.

La Cgt s’associe à ces temps forts porteuse de son identité propre et de ses exigences revendicatives, considérant qu’ils sont des étapes déterminantes pour marquer un coup d’arrêt aux politiques de casse des services publics et aux privatisations.

Alors que l’opposition majoritaire des salariés à la fusion de Suez et Gaz de France s’exprime et alors que les inquiétudes des usagers se manifestent, le gouvernement cherche à accélérer le processus de privatisation dans les semaines à venir et dans les jours qui viennent à prendre des décisions dont la portée sera considérable.

Ce projet de privatisation de Gaz de France aura de lourdes conséquences sur l’avenir énergétique du pays. Mais au-delà il entérinera la fin de la conception de service public national et de péréquation tarifaire. Cette évolution risque de servir de modèle à d’autres mises en cause pour l’électricité, les chemins de fers, les postes et télécommunications...

Dans le même temps, le gouvernement ainsi que la majorité Ump sont de plus en plus hésitants voir divisés sur le projet dans un contexte de perte de crédibilité de leur politique et de leur intégrité.

Le déploiement de toute la Cgt, avec la recherche de l’unité la plus large, doit permettre de construire dans les semaines à venir autour du 10 et du 20 juin, un rapport de force conséquent pour faire face aux enjeux et concrétiser les ambitieuses conquêtes sociales et démocratiques exposées, la victoire est à portée de main !