Accueil > Actualités > Une première victoire pour Veronika et sa mère et Le lycée Berthelot de (...)

Actualités

Une première victoire pour Veronika et sa mère et Le lycée Berthelot de Saint-Maur

jeudi 3 mai 2018, par CGT Educ’Action 94

Après la forte mobilisation du jeudi 3 mai des élèves et des enseignant.e.s du lycée Marcelin Berthelot de Saint-Maur et l’audience en Préfecture le lendemain, Veronika et sa mère ont obtenu la levée de leur Obligation à quitter le Territoire. Les enseignant.e.s restent vigilant.e.s quant aux suites données par les autorités car ils/elles souhaitent qu’elles obtiennent rapidement un titre de séjour. Leur communiqué ci-dessous :

Grâce à la mobilisation, une première victoire

Chers collègues,

Nous avons été reçus ce dimanche à 11h15 par le proviseur qui tenait à nous confirmer les informations qu’ils nous a transmises hier soir à 20h par téléphone. Le proviseur nous a fait écouter le message vocal du recteur :

Le préfet lève l’OQTF et s’engage à rouvrir le dossier. Le recteur ajoute que le préfet « souhaite sortir de cette situation par le haut » et que « la famille n’a pas d’inquiétude à avoir ». Le préfet estime que de graves dysfonctionnements au sein de son cabinet expliquent que les démarches engagées depuis le 27 mars n’aient pas été traitées et que nous en soyons arrivés à cette situation de crise.

Nous transmettons donc dès aujourd’hui au préfet une demande d’audience en urgence afin qu’il nous confirme les avancées favorables du dossier. Par conséquent, les actions du lundi 7 mai sont suspendues.

Nous demandons aux collègues et à la direction une bienveillance particulière dans le traitement des absences des élèves qui ont fait preuve d’un investissement remarquable pour cette mobilisation. C’est grâce à la mobilisation de tous et des élèves en particulier que les autorités semblent avoir entendu notre message et que le dossier pourrait trouver une issue favorable.

Ces informations sont très encourageantes mais rien n’est encore gagné. Aussi, nous déposons un préavis de grève pour le vendredi 11 mai et les actions prévues auront lieu si nous n’avons pas obtenu d’ici-là des garanties pour Veronika et sa maman. L’action est suspendue, pas la mobilisation. Restons vigilants. Nous vous tenons bien sûr informés de la suite.

Vous pouvez aussi soutenirYoussouf, 19 ans, élève au lycée Adolphe Chérioux est en 2e année CAP Installations sanitaires.

Document : journal élaboré par des élèves en soutien à Veronika