Accueil > Actualités > La lettre 338 de l’Ugict Cgt du 07 février 2011

Actualités

La lettre 338 de l’Ugict Cgt du 07 février 2011

lundi 7 février 2011, par CGT Educ’Action 94

ÉDITO : AGIR AVEC COURAGE ET FAIRE SUER LE BURNOUS

Au long inventaire des occasions manquées, la justice a
ajouté jeudi dernier un nouvel événement qui aurait pu faire
date. En effet, le tribunal correctionnel de Toulouse a jugé
jeudi que l’action du syndicat CGT d’Airbus contre le système
d’évaluation des cadres du constructeur aéronautique
était « irrecevable » pour des raisons de procédure. Le délégué
central de la CGT, Xavier Petrachi, a déploré une décision
de « pure forme » qui évite « d’aborder le fond du dossier
 ». Le syndicat avait réclamé à l’audience le 6 janvier l’interdiction
de la prise en compte de critères de comportement
dans l’octroi des primes aux cadres alors qu’Airbus
revendiquait d’évaluer non seulement leurs résultats mais
aussi leur défense des « valeurs » de l’entreprise. La CGT
s’insurgeait particulièrement de la demande faite aux cadres
de montrer leur capacité à « agir avec courage ».
Le tribunal a estimé que le mandat donné par le syndicat
CGT et UGICT-CGT à ses dirigeants pour agir en justice
n’avait pas été régulier. Sans statuer sur le fond, le tribunal
a toutefois regretté que cette « légèreté procédurale »
fasse obstacle à ce « que le tribunal puisse examiner la
question, méritant débat, posée sur le fond, à savoir la
possibilité d’intégrer la notion de courage dans une grille
d’évaluation ». Agir avec courage, voilà en effet une surprenante
et intéressante notion. Renverrait-elle à une rhétorique
guerrière chère au patronat qui évoque si facilement
la guerre économique ? Ah qu’elle est belle l’image
du cadre, sifflet à la bouche sortant de la tranchée tel le
« sous off » de base entraînant ses poilus torse en avant
vers la mitraille. A moins que le vrai courage soit de dire
« non » et d’en finir avec ces formes de management dont
on verra cette semaine une belle illustration avec la diffusion
sur France 5 du documentaire « Orange amère » réalisé
chez l’opérateur de télécommunication par Patricia
Bodet et Bernard Debord. Un film où l’on voit que malgré
des initiatives multiples pour déstresser les salariés :
cours de Qi Gong, dégustations de crêpes, barbecues ou
tombolas, certains employés évoquent toujours « la boule
au ventre » à l’annonce des objectifs de vente en début de
mois. Un film où l’on voit un manager qui déclare son
enthousiasme pour les barbecues, mais qui n’oublie pas
ses objectifs. Au point de lancer à son équipe sous l’oeil
de la caméra : « le haut débit, c’est la catastrophe. J’ai
honte, j’ai honte pour vous ».
C’est sans doute ce courage-là que le patronat veut voir assumer
par l’encadrement. Des cadres qui savent faire suer le
burnous. Ce n’est résolument pas la conception que nous
nous faisons du rôle et de la responsabilité de l’encadrement.

SOMMAIRE :

- Un appel des syndicats français : le 8 février, manifestation de solidarité
avec le peuple égyptien
- Journalistes : préavis de grève pour le 7 février à France Télévisions
- Spectacle et Culture : manifestation contre le désengagement de l’État
- MSD Chibret (Pharmacie) : grève nationale pour l’emploi
- Retraites des navigants : une intersyndicale met en garde les pilotes
- Pacte d’actionnaires : une dérive vers la privatisation de La Poste
- Chambres individuelles payantes : 500 médecins se mobilisent
- Plan franco-allemand de coordination : les syndicats européens condamnent
l’abandon de l’indexation sur les prix
- Formation : l’apprentissage a reculé en 2009
- Congrès de l’UGICT-CGT : un site dédié avec des documents accessibles à tous

Téléchargez la lettre pour la lire, l’afficher en salle des profs !