Accueil > Actualités > Non au licenciement des PTO du CRDP de Paris

Actualités

Non au licenciement des PTO du CRDP de Paris

CGT/FSU CRDP Paris

jeudi 26 février 2009, par CGT Educ’Action 94

Signer la pétition en ligne : ICI

Auteur

l’intersyndicale du CRDP de Paris ( CGT/FSU)

Destinataire

Ministre de l’éducation nationale

Description

Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale,

Nous vous alertons sur les licenciements annoncés de trois contractuels à durée indéterminée, en poste au Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) de l’académie de Paris.

Raison alléguée à ces licenciements : la Révision générale des politiques publiques, sans préciser quelle mesure de la RGPP est concernée. Raison officieuse : diminuer la masse salariale du CRDP, pour afficher un budget prévisionnel 2009 en équilibre sans recourir aux fonds de roulement de l’établissement (ce motif est utilisé pour justifier l’interruption en 2009 du détachement de trois enseignants du CRDP).
Ces trois contractuels ont plus de trente ans d’ancienneté comme personnels techniques et ouvriers (PTO) au CNDP, au CRDP de Paris, voire à l’INRP, tous établissements sous la tutelle de votre ministère : juridiquement CDI aujourd’hui, dans les faits ils ont été longtemps assimilés peu ou prou à des personnels fonctionnaires. Jamais, jusqu’à présent, dans le réseau SCÉRÉN [CNDP-CRDP], un PTO n’a été licencié pour raisons économiques. De fait, bien que bon nombre de CRDP soient en situation financière difficile, notamment en raison de la hausse chaque année du taux des pensions civiles à la charge des centres, le CRDP de l’académie de Paris est le seul à avoir prévu des licenciements de PTO dans son budget prévisionnel 2009.

En outre, en ajoutant à ces 3 PTO les 3 enseignants détachés remerciés et 2 enseignants dont le rectorat de Paris a retiré la mise à disposition après la rentrée 2008, c’est en fait le quart des effectifs du CRDP de Paris qui en un an doit disparaître. Dans ces conditions, il est clair que le CRDP ne pourra plus exercer ses missions statutaires au service des publics de l’éducation nationale. Or, comme dans toute académie, le CRDP de Paris joue un rôle clé dans la production, la mise à disposition et la valorisation des ressources pédagogiques permettant d’accompagner les acteurs de l’éducation et seconder leur professionnalisation.

Nous vous demandons instamment de faire en sorte que ces trois licenciements ne soient pas mis en œuvre et que le CRDP de l’académie de Paris ait les moyens de fonctionner normalement pour répondre au mieux aux besoins et aux attentes de la communauté éducative et assurer comme il se doit ses missions pédagogiques.