Accueil > Actualités > Après le succès de la grève et des manifestations du 20/11 : Tous unis pour (...)

Actualités

Tract unitaire et inter organisation du Val-de-Marne

Après le succès de la grève et des manifestations du 20/11 : Tous unis pour les revendications !

(abandon des mesures ministérielles et développement du service public)

samedi 29 novembre 2008, par CGT Educ’Action 94

Rentrée de novembre, des centaines d’avenants de projets d’école repoussés dans les Conseils d’école ont ouvert la porte de l’élargissement de l’action, grâce aux débats ainsi créés dans les écoles
Le 20 Novembre : 85% de grévistes sur notre département, des centaines d’écoles fermées. Les Assemblées Générales locales ont regroupé enseignants, parents et élus et construit l’action localement
partout dans le département :

- information de tous les parents pour alerter l’opinion publique
- gel du soutien (par les équipes des Conseils des Maîtres lorsque c’est possible), gel soutenu par les organisations
syndicales signataires
- chez les IEN : rassemblements locaux et demandes d’audience

Les organisations SNUipp, SNUDI-FO, SE-UNSA, SUD Education, CGT Educ’action et FCPE du 94 considèrent que les déclarations du ministre au lendemain du 20 novembre sont inacceptables. En refusant d’entendre les enseignants et les parents, le ministre durcit sciemment le conflit.

Elles appellent les organisations nationales à exiger du ministre

 :

- l’abandon des mesures DARCOS (suppressions de postes, décrets, disparition des RASED, Nouveaux Programmes, EPEP, Jardins d’enfants, la remise en cause du droit de grève…),
- un développement de la maternelle (15 par classe en PS, 25 ailleurs)
- un abaissement des effectifs dans les classes,
- une extension des RASED de façon à répondre à la réalité des besoins des 15% d’élèves ciblés par le
Ministre (actuellement seulement 5% reçoivent une aide)
- la reconnaissance et la prise en compte du temps réellement investi par les enseignants dans l’exercice du métier.

Elles demandent aux organisations nationales en cas de refus ministériel, d’appeler à la grève unitairement en posant à tous les collègues la question des modalités de reconduction.

Elles leur demandent en outre :

- de faire ensemble l’état national de la réalité du gel du soutien individualisé et en soutenant tous les collègues engagés ou s’y engageant ;
- d’organiser une nouvelle manifestation nationale unitaire en janvier, un samedi ou un dimanche, en direction du ministère pour acter la hausse de la mobilisation ;
- d’exiger la suppression des évaluations CE1 et CM2 dont les objectifs de sélection sont maintenant évidents, et qui servent de prétexte à de nouvelles divisions entre les collègues sur la base de primes ndividualisées

Les organisations SNUipp, SNUDI-FO, SE-UNSA, SUD Education, CGT Educ’action et FCPE du 94 :

- décident de poursuivre les AG locales qui doivent continuer à se réunir et prendre des initiatives pour amplifier les débats parents/enseignants.
- appellent tous les enseignants à participer massivement aux assemblées générales qui sont convoquées dans tout le département pour discuter des moyens de faire reculer le ministre en posant la question de la grève et de ses modalités.
- Décident d’organiser des rassemblements en direction des IEN, principaux leviers de pression de l’administration le lundi 8 Décembre (pour toutes les villes qui n’ont pas encore fixé de date)

Les organisations syndicales adressent dès aujourd’hui un courrier commun aux IEN et à l’IA pour que l’action de gel du soutien individualisé soit considérée comme une action syndicale et non comme un refus isolé faisant l’objet d’une annotation dans le rapport d’inspection.

Elles décident d’organiser une manifestation départementale regroupant parents, enseignants et élus partant du rectorat pour conduire à la Préfecture de Créteil le 6 décembre à 10h30, avec demande d’audience.