Accueil > Actualités > Les salariés luttent pour faire reconnaître leur droit à la régularisation

Actualités

Communiqué de l’UD CGT 94

Les salariés luttent pour faire reconnaître leur droit à la régularisation

lundi 21 avril 2008, par CGT Educ’Action 94

Les salariés luttent pour faire reconnaître

leur droit à la régularisation

Depuis le début de la grève des salariés « sans papiers » avec la CGT mardi 15 avril, la mobilisation s’est étendue. Face aux conditions de travail qu’ils subissent, aux salaires toujours très bas, à la peur d’être licenciés ou expulsés, ils réclament justice : leur régularisation.

Il s’agit d’exiger du gouvernement qu’il prenne la mesure de l’iniquité faite à des personnes qui veulent faire reconnaître leur dignité de salariés. En termes juridiques, il conviendrait de donner toute son application à la circulaire de janvier qui prévoit la possibilité d’une régularisation pour ceux qui disposent d’un emploi régulier. Or ils possèdent un contrat, des bulletins de salaires qui constituent autant de preuves de leur stabilité. Il n’est pas acceptable que le gouvernement n’intervienne pas dans les régularisations des travailleurs immigrés installés dans notre pays depuis des années.

Quiconque a eu l’occasion de rencontrer les salariés grévistes, a pu constater combien les conditions de vie qui leurs sont imposées sont iniques.

Pour obtenir satisfaction, et oeuvrer ainsi à ouvrir l’espace à une régularisation de tous les sans papiers, ils ont besoin de lutter pour faire reconnaître leur droit et ils ont besoin de soutien.
- 

La LDH, les partis politiques de gauche, certains membres du gouvernement, les organisations syndicales de la FSU, FO, CFDT, RESF, les maires de Villejuif de Gentilly sont entièrement solidaires de leurs revendications et saluent leur courage. Ils réclament la régularisation des salariés sans papiers en lutte.

D’un autre côté, des organisations patronales prennent position pour la régularisation des salariés de leur branche !

- 
La CGT appelle toutes les forces qui agissent contre une politique de l’immigration injuste, inhumaine, inefficace et au bout du compte dangereuse, à participer à toutes les initiatives qui montrent un soutien actif à la lutte des salariés sans papier.

Des initiatives doivent avoir lieu dans chaque entreprise pour soutenir et encadrer la lutte des salariés, partout il faut être attentif pour engager l’action là ou il y a des « sans papiers ».

A deux mois du début de la présidence française de l’Union européenne, il est crucial qu’un coup d’arrêt soit porté à une politique de l’immigration fermée et restrictive que le Président de la République voudrait négocier avec tous les Etats membres, la France est reconnue pour avoir la politique la plus restrictive au niveau de l’immigration.

Ces salariés travaillent depuis des années, cotisent dans les caisses, payent leurs impôts, participent à la richesse de la société, sont usés au travail : leur régularisation n’est que JUSTICE, ils ne volent rien ni personne.

Le gouvernement se tait, et refuse à ce jour de recevoir la CGT. Mais il entend et sait que la question ne peut être contournée puisqu’il s’est même trouvé des fédérations patronales pour lui présenter l’argument économique de la viabilité de leurs entreprises.

A l’évidence, le mouvement des grévistes sans papier a montré l’impossibilité politique, l’absurdité économique et l’injustice sociale de la politique d’immigration dite « choisie ».

La CGT, Droit Devant s’opposent à toute décision qui renverra dans la clandestinité des milliers de personnes qui ont osé venir en pleine lumière pour revendiquer leur place sociale. La CGT crée la mobilisation pour que les salariés soient entendus dans leur juste revendication auprès du gouvernement, Monsieur Xavier Bertrand vous devez répondre !

La CGT appelle à la solidarité la plus large et à la manifester en étant présent sur les lieux de grève tous les jours sur les sites de :

· Fédération Patronale du Nettoyage

3 rue Jean Jaurès 94800 Villejuif Métro Paul Vaillant Couturier

·

PARIS-STORE rue du docteur Roux à Choisy

- L’Union départementale, l’Union régionale IDF CGT

Appellent à un rassemblement devant

TGI de Créteil le mardi 22 avril à 13 h 30

La fédération du nettoyage demande notre expulsion des locaux

- Une réunion débat est organisée par la CGT d’Ile-de-France

Le mercredi 23 avril à la Bourse du travail de Paris

Participez, Venez nombreux, nombreuses à toutes ces initiatives qui participent à gagner l’égalité des droits et revendiquer de meilleurs salaires, de meilleures conditions de travail