Accueil > Actualités > Note2be : délit d’outrage !

Actualités

Communiqué UNSEN

Note2be : délit d’outrage !

mardi 19 février 2008, par CGT Educ’Action 94

L’UNSEN-CGT condamne l’existence de sites dédiés à l’évaluation des enseignants par leurs élèves, tel que « Note2be ».

Au-delà de la dénonciation de la méthode, nous considérons que cette dérive s’inscrit dans une orientation idéologique d’évaluation tous azimuts, prônée d’abord par la loi Fillon et reprise dans le rapport Attali, fondée sur la démagogie et le clientélisme.

Comment peut-on s’étonner, alors, de l’émergence de tels sites commerciaux ?

Note2be est le dernier produit en date de cette logique que l’on tente de nous imposer au nom d’une conception libérale de la société.

Il procède d’une attaque fondamentale destinée à porter le discrédit sur l’ensemble des services publics et de leurs personnels, et s’inscrit dans un processus de mise en concurrence des établissements et des enseignants.

L’UNSEN CGT rappelle au ministre de l’Education Nationale que « la collectivité publique est tenue de protéger les fonctionnaires contre injures, diffamations ou outrages » (loi 83-634 du 13 juillet 1983, Art. 11) « de nature à porter atteinte à leur dignité ou au respect dû à leur fonction » (Code pénal, Art. 433-5) dont ils pourraient être victimes dans leurs fonctions et de réparer le cas échéant le préjudice qui en résulte.

Compte tenu de la gravité des faits, le Ministre ne peut se contenter d’une simple condamnation publique.

Montreuil, le 15 février 2008

Voir dépêche afp du 24 février 2008