Accueil > Actualités > ÉLECTIONS À L’ESPÉ DE CRÉTEIL : VOTEZ POUR LA CGT-EDUC’ACTION

Actualités

LE 17 ET 18 OCTOBRE – COLLÈGE DES USAGERS (STAGIAIRES, ÉTUDIANT-E-S EN M1 MEEF...)

ÉLECTIONS À L’ESPÉ DE CRÉTEIL : VOTEZ POUR LA CGT-EDUC’ACTION

vendredi 12 octobre 2018, par CGT Educ’Action 94

L’élection partielle des représentants des personnels et des usagers au conseil de l’ESPE se déroulera le 17 et 18 octobre de 9h à 17h sans interruption.
Le collège électoral des « Usagers » de l’ESPE intègre notamment les étudiant-e-s préparant un concours ou diplôme (dont M1 MEEF) et les stagiaires (M2 ou DU).
Il y aura un vote sur chaque site de l’Espe (Bonneuil-sur-Marne, Livry-Gargan, Saint-Denis, Sénart, Torcy, Campus centre de l’Upec).

L’élection au Conseil de l’ESPE est importante, puisque c’est ce conseil qui est décisionnaire sur une série de questions centrales dans la vie des centres de formation des enseignants :
- Le conseil d’école est le lieu d’adoption des règles relatives aux examens ainsi que des modalités de contrôle des connaissances ;
- Il adopte le budget ;
- Il émet un avis sur la répartition des emplois ainsi que sur les recrutements.

Il doit donc être le lieu d’expression démocratique des salarié-e-s, des usager-e-s des centres de formation et des étudiant-e-s, sans en être l’exclusive.
Face au ministère qui organise depuis des années la dégradation de nos conditions de travail et de formation, et à ses relais locaux (les ESPE), seule une mobilisation massive permettra de faire entendre – et aboutir – les revendications portées par les étudiant-e-s et les fonctionnaires stagiaires.
Le conseil d’école est composé de 30 membres maximum dont 4 représentant-e-s des usager-e-s, c’est-à-dire de tout-e-s les étudiant-e-s, les contractuel-le-s admissibles et stagiaires qui suivent des formations au sein de l’Espe.

QUE REVENDIQUE LA CGT EDUC’ ACTION ?
La CGT Educ’ Action considère que les réponses des gouvernements successifs, en matière de formation des enseignant-e-s, sont à la fois insuffisantes et inquiétantes.
Pour la CGT Educ’ Action, la défense des enseignant-e-s en formation n’est pas seulement une question catégorielle mais bien un projet de société. La formation des personnels de l’éducation, et des enseignant-e-s en particulier, constitue le fondement du projet d’école émancipatrice que porte la CGT.

NON A LA REFORME DES ESPE
La réforme des ESPE voulue par le gouvernement pour 2019 prévoit la fin du statut de fonctionnaire pour les enseignant-e-s stagiaires.
L’objectif est de rationaliser la formation des enseignante-s en distinguant l’admissibilité (en L3) de l’admission (deux ans plus tard). En effet, si l’admissibilité est déconnectée de l’admission, les étudiants, n’étant pas titulaires du concours, ne bénéficieront pas du statut de fonctionnaire stagiaire. Les enseignant-e-s stagiaires
passeront donc de l’actuelle rémunération de 1 400 euros par mois à une rémunération de 450 euros pour un tiers-temps face à élèves en M1 et de 900 euros pour un mi-temps en M2. Alors que 54 % des candidats sont aujourd’hui en reconversion professionnelle ; ce projet représente un réel manque de reconnaissance du travail des stagiaires mais aussi une précarisation de leurs conditions de vie.

Lire la profession dans son intégralité :