Accueil > Actualités > Parents, Enseignants, lycéens... Tous ensemble contre les réformes Darcos ... (...)

Actualités

Parents, Enseignants, lycéens... Tous ensemble contre les réformes Darcos ... Contre la casse du service public d’éducation !

Val-de-marne : Snuipp-FSU, Snes-FSU, Snudi-FO, SN-FO-LC, SUD’éducation, CGT Educ’action, FCPE 94

samedi 17 janvier 2009, par CGT Educ’Action 94

Snuipp-FSU, Snes-FSU, Snudi-FO, SN-FO-LC, SUD’éducation, CGT Educ’action, FCPE 94

Parents, enseignants, lycées, Tous ensemble contre les réformes Darcos Contre la casse du service public d’éducation

Depuis la puissante grève du 20 novembre (près de 80% de grévistes dans le Val-de-Marne) et la manifestation du 6 décembre à Créteil (1500 personnes), les parents d’élèves, lycéens et enseignants du Val-de-Marne ont multiplié les actions (occupations, rassemblements, manifestation, délégations,…) et amplifié leur mobilisation pour l’abandon des contre-réformes Darcos.

Le report d’un an de la réforme sur les lycées « pour ne pas mettre le feu aux poudres » et celui du débat sur le projet de loi sur les EPEP montrent que si le Ministre Darcos n’a pas renoncé à ses projets nocifs, il est possible de le faire reculer.

De la maternelle au lycée, s’appuyant sur des suppressions massives de postes (13 500 en 2009 dont 3000 RASED), les mesures Darcos visent une même logique , détruire les socles de l’école publique, laïque, gratuite et de l’égalité pour tous les élèves : culture commune au rabais, suppression de l’aide aux enfants en difficultés et de la carte scolaire, menace sur la maternelle et transfert de la gestion de l’école primaire aux élus locaux avec la création des EPEP, fichage des enfants et des familles avec Base-élèves…

Ce démantèlement, non seulement ne règlera pas l’échec scolaire, mais aggravera les inégalités, l’exclusion, et amplifiera le tri social dès le plus jeune âge.

Alors que le gouvernement a été contraint de reculer sur la réforme du lycée, poursuivons tous ensemble l’action pour exiger l’annulation de toutes les contre-réformes ministérielles, pour la satisfaction de nos revendications :

- Abandon des mesures Darcos : décrets, suppression de postes, disparition des RASED, nouveaux programmes, EPEP, Jardins d’enfants, remise en cause du droit de grève….
- Rétablissement des 13 500 postes à la rentrée 2009, le doublement des postes aux concours de recrutement
- Revalorisation des métiers de l’éducation, l’ouverture de véritables négociations
- Pour un projet ambitieux pour l’école et la réussite de tous les élèves : développement de la maternelle, abaissement des effectifs dans les classes, extension des RASED
- Reconnaissance et prise en compte du temps réellement investi par les enseignants dans l’exercice de leur métier
- Pour une formation de haut niveau

L’intersyndicale et la FCPE 94 invitent les personnels et les parents à participer :

- A la manifestation régionale Samedi 17 Janvier 2009
- A la nuit des écoles vendredi 23 janvier

Dans tous les secteurs professionnels, les mêmes problèmes sont posés : destruction de l’hôpital public (donc des droits des malades), milliers de suppressions de postes, déréglementation, privatisation de tous les services publics, licenciements… alors que plus personne n’est capable de savoir où se sont envolés les 420 milliards d’euros (une fois et demi le budget de l’Etat) que le gouvernement a versé aux banques et aux spéculateurs !

Pour répondre à l’appel national des confédérations et des fédérations, faisons converger toutes les forces pour réunir parents, enseignants 1° et 2° degré, élus et réussir la grève et la manifestation interprofessionnelle du 29 janvier aux côtés de ceux qui défendent les services publics et aux côtés des salariés du privé et du public.
Dans cette perspective, les organisations du Val-de-Marne FSU, FO, SUD, CGT avec la FCPE 94, dans l’unité, invitent toutes et tous à se réunir dans les localités pour en préparer les conditions et réaffirmer les revendications.

TOUS EN GREVE ET EN MANIFESTATION Jeudi 29 janvier (14h Bastille)

Si le 29, le gouvernement refuse de reculer, AG partout avec les syndicats pour décider de la poursuite de l’action, y compris la reconduction de la grève