Accueil > Actualités > Pour le Sport et l’Education populaire, La CGT propose ...

Actualités

Pour le Sport et l’Education populaire, La CGT propose ...

Pour un engagement de l’Etat en faveur du Sport pour tous et pour l’Education populaire

mercredi 7 janvier 2009, par CGT Educ’Action 94

Pour le Sport et l’Education populaire, La CGT propose

...

Pour un engagement de l’Etat en faveur du Sport pour tous et pour l’Education populaire

Mardi 16 décembre 2008, le Secrétariat d’Etat à la Jeunesse, aux Sports et à la Vie associative a communiqué sur sa conception de la gouvernance du sport en France. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la RGPP.

Pudiquement appelé « resserrement du réseau des établissements déconcentrés », il s’agit ni plus ni moins d’une démolition programmée de la structure opérationnelle des activités physiques et sportives pour tous ainsi que de l’Education Populaire.

L’Institut National de la Jeunesse et de l’Education populaire (INSEP) ainsi que le Centre d’Education Populaire et du Sports (CREPS) sont appelés à disparaître de la cartographie du sport français. Les questions de formation, tout comme celles de l’accueil et de l’encadrement des jeunes sportifs sont destinées à être confiées au secteur privé.

C’est l’accès au sport pour tous qui est gravement mise en cause par l’ensemble de ces mesures.

L’Etat se désengage et fait reporter l’effort sur les collectivités territoriales, donc sur la fiscalité locale, créant ainsi les conditions d’un traitement inégalitaire suivant les choix locaux. En outre, le risque existe que ces dispositions favorisent le clientélisme plutôt que l’intérêt général.

Pour la CGT, il faut d’autres mesures pour favoriser le droit aux pratiques sportives pour toutes et tous à chaque âge de la vie.

La CGT fait notamment des propositions pour redynamiser le sport public de haut niveau et la formation, dans le cadre de structures existantes modernisés (INSEP, CREPS, STAPS) et en s’affranchissant des partenariats public/privés.

Elle appelle les salariés à se mobiliser, notamment à l’occasion de la journée d’action unitaire du 29 janvier pour défendre et développer les activités physiques et sportives dans le cadre d’un service public renforcé.

Montreuil, le 18 décembre 2008