Accueil > Actualités > La CGT et RESF pleurent l’un des leurs

Actualités

La CGT et RESF pleurent l’un des leurs

samedi 8 novembre 2008, par CGT Educ’Action 94

La CGT et RESF pleurent l’un des leurs

La CGT et RESF pleurent l’un des leurs
jeudi 6 novembre 2008

Nous venons d’apprendre la mort accidentelle de Michel Motu, syndicaliste de l’UD-CGT 75 et membre actif de RESF.

La CGT-Educ’action Créteil fait part à sa famille, à ses amis et à ses camarades, sa totale solidarité en ces moments dramatiques. Nous partageons leur douleur.


C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès brutal de Michel.

Aux côtés de nombreux syndicalistes Michel était révolté par les lois restrictives prises contre les personnes sans papiers.

Il tenait aussi à dénoncer les actions répressives menées à l’encontre des familles sans papiers et de leurs enfants scolarisés.

C’est ainsi qu’il a aussi milité activement au sein du réseau Education sans frontières.

L’ UD Cgt de Paris et l’ensemble de nos syndiqués s’associent à la douleur de sa famille, de ses amis et de ses camarades.

UD CGT PARIS


La disparition brutale de Michel me bouleverse. Sa gentillesse, sa discrétion, son écoute attentive, son humour vont nous manquer.

Nous nous sommes connus il y a plusieurs années dans le collectif immigration fonctions publiques de la CGT. Il faisait partie de ces « résistants de l’intérieur », ces syndicalistes qui dénoncent la politique de Sarkozy en matière d’immigration et d’asile, alors qu’ils sont officiellement chargés de la mettre en oeuvre. Il a participé à la rédaction de nombre de nos communiqués, tracts, prises de position. Il tenait à ce que le mouvement syndical s’implique totalement dans la bataille. Les camarades de ce collectif sont évidemment bouleversés par cette terrible nouvelle.

Depuis quelque temps j’avais aussi le plaisir de retrouver Michel dans le RESF. La dernière fois que nous nous sommes parlé, c’est après la réunion du RESF Ile-de-France, jeudi 23 octobre. Nous avons rigolé de choses et d’autres. Il me disait malicieusement que l’OFPRA n’allait peut-être pas avoir la patience d’attendre son départ à la retraite. Je n’imaginais pas qu’un putain de scooter allait nous priver désormais de son sourire.

Bon courage à tous.

Pablo


Communiqué Resf

Sa fille Emily, sa famille, ses amis et le Réseau Education Sans Frontières (RESF) pleurent l’un des leurs.

Michel MOTU est mort accidentellement le 3 novembre à Paris.

Nous perdons un militant extrêmement précieux et un ami sur qui chacun savait pouvoir compter. Nous étions fiers d’être à ses côtés.

Il nous manque. Il va manquer aux sans sans-papiers qu’il soutenait avec tant de constance et de générosité.

Michel, nous continuons ton combat.

Emily, nous sommes à tes côtés.

La cérémonie aura lieu dans la salle de la coupole du Père Lachaise vendredi 7 novembre à 10h (entrée côté Gambetta) Nous aurons une heure pour partager cette peine ensemble