Accueil > Actualités > Encore une rentrée galère pour les non-titulaires : ça suffit !

Actualités

Encore une rentrée galère pour les non-titulaires : ça suffit !

CGT Educ Action Créteil

vendredi 12 septembre 2008, par CGT Educ’Action 94

Situation difficile pour l’emploi à la rentrée 2008

les documents à télécharger :

- le 4 pages : " Une rentrée encore galère pour les non-titulaires

- La fiche de renseignements,

- La fiche de situation

La politique actuelle de suppression massive d’emplois dans le Service Public d’Education dégrade les perspectives de titularisation des non-titulaires et aggrave leurs conditions de réemploi.
jeudi 18 septembre 2008

Les élus de la CGT-Educ’action Créteil ont été présents pour suivre la situation de l’emploi dans l’académie et agir pour des cas particuliers dès le mois de juillet 2008.

Ce point sur la situation fait suite à ce suivi régulier et à 5 réunions avec le rectorat depuis le 28 Août. Nous tenons à signaler en préalable les difficultés pour obtenir un point clair sur la situation. Ces difficultés étant la conséquence d’un mode de gestion assez particulier : ce sont des personnels non-titulaires, souvent d’ailleurs des personnels différents en juillet et en août, qui font leur possible pour gérer les personnels… non-titulaires, les TZR, les stagiaires… Nous dénonçons cette situation et exigeons que les personnels administratifs soient stabilisés.

Par ailleurs, les services de gestion du rectorat ont dû gérer une situation très tendue suite aux suppressions d’emplois imposées par le gouvernement. Seuls des petits BMP restent vacants : il y a donc un risque important de mise en place de suppléance pour des vacataires (au 09/09/08 le rectorat recruté 4 vacataires… mais combien après ?). Nous avons noté une situation plus problématique pour l’emploi dans l’académie - personnels qui se retrouvent en attente de réemploi ou affectés dans des conditions difficiles - mais aussi des affectations pour un nombre plus important de contractuels dès juillet et août.

Au 09/09/08, 1510 contractuels, ainsi que les 280 Maîtres Auxiliaires, ont été affectés. C’est 300 contractuels de plus que l’année dernière, mais cela s’est fait au détriment des conditions de travail et de réemploi, ces affectations se faisant parfois sur plusieurs petits BMP à l’année, sur plusieurs établissements, avec des temps de service incomplets...

700 contractuels restent encore en attente de réemploi (en particulier en anglais, en histoire-géographie, SVT, sciences-physiques…).. A noter des changements d’affectation et des suppressions d’affectation de contractuels intervenus en août 2008, y compris des collègues en CDI.

Nous sommes intervenus à plusieurs reprises (en particulier auprès du recteur, voir la lettre page suivante) pour dénoncer les conditions draconiennes d’obtention du CDI pour les personnels non-titulaires. En refusant de revoir les conditions d’accès au CDI, le rectorat ne rend pas justice aux collègues non-titulaires indispensables à l’Education Nationale et aux élèves.

En ce qui concerne les TZR, le choix fait d’affecter en priorité les néo-titulaires entraîne une situation très difficile en terme d’affectation des « anciens » TZR et a fortement perturbé l’ensemble du mouvement, y compris pour les non-titulaires. Au 09/09/2008, 445 TZR sur plus de 3000 n’ont aucune affectation (en particulier 130 en lettres modernes, 100 en EPS, ...)… Cette situation bloque l’accès au réemploi de contractuels.

Le rectorat est enfin ouvert aux collègues depuis le 15 septembre : une cellule fonctionne tous les matins, du lundi au vendredi. La CGT a obtenu plusieurs rendez-vous pour faire le point et suit le dossier d’emploi et de révision de très nombreux collègues contractuels, MA ou TZR. Il est primordial que vous nous envoyez les renseignements sur la situation en terme de postes vacants, de collègues mal affectés ou sans affectation, afin que nous puissions agir pour le réemploi de tous.

A noter le peu de stagiaires en situation dans l’académie, ce qui montre à quel point la titularisation des non-titulaires reste bloquée. Concernant les stagiaires IUFM, nous dénonçons à nouveau la politique d’affectation en dehors de toute considération pédagogique : ainsi 3 stagiaires IUFM à 6 heures (3 fois 6 = 18 = 1 poste) ont été affectés au LP Papin à La Courneuve alors qu’un CDI de productique a été désaffecté !


Dans ce dossier "4 pages " téléchargeable ci dessus : ou ICI

- La CGT-Educ’action écrit au recteur sur le CDI

- Un point sur la situation dans l’éducation

- Les rendez-vous à venir


Quelque soit votre statut (PE, PLP, certifié, agrégé, non-titulaire, stagiaire) :

Si vous rencontrez un problème et que vous souhaitez notre intervention, n’hésitez pas à nous contacter ou à nous retourner la fiche de renseignement téléchargeable ci dessus.

Si vous constater un problème dans votre établissement (besoin non-couvert...) et que vous souhaitez notre intervention, n’hésitez pas à nous contacter ou à nous retourner la fiche de situation téléchargeable ci dessus .


Relance des payes

Par une circulaire du 3 septembre, le rectorat indique aux chefs d’établissement qu’ils doivent installer les contractuels avant le 4 septembre

Le rectorat gère toujours à flux tendu et les collègues qui passeront au travers n’auront pas de relance automatique de leur traitement.

Signature des contrats

Les contrats ne sont pas envoyés aux établissements. les contractuels doivent se rendre dans les établissements ci-dessus pour signer leur contrat

- pour les établissements de la Seine-et-Marne (secteur Nord)

au lycée Henri Moissan MEAUX, le mardi 16 septembre

- pour les établissements de la Seine-et-Marne (secteur Sud)

au lycée Simone Signoret VAUX LE PENIL, le mardi 16 septembre,

- pour les établissements de la Seine-Saint-Denis

au lycée Paul Eluard SAINT DENIS, le mardi 16 septembre

- pour les établissements du Val-de-Marne.

au rectorat de Créteil, le jeudi 18 septembre,

La signature du contrat validera la relance automatique du traitement.

Les personnels nouvellement recrutés dans l’Académie de Créteil devront se munir des pièces suivantes :

photocopie du diplôme le plus élevé,

pièce d’identité,

pour les étrangers : autorisation de travail en cours de validité,

photocopie de la carte « Vitale » et de l’attestation de carte « Vitale »,

un relevé d’identité bancaire (RIB) ou postal (RIP) original.

une attestation de premier emploi dans la fonction publique.

Accueil des non titulaires
une cellule d’accueil sera mise en place au rectorat à partir du lundi 15 septembre.

Cette cellule fonctionnera tous les matins, du lundi au vendredi.