Accueil > Vos droits > Enseignement professionnel. La finalité de la réforme est de plus en plus (...)

Vos droits

Enseignement professionnel. La finalité de la réforme est de plus en plus claire : Supprimer des emplois !

Dossier spécial de la CGT Educ Action

lundi 8 septembre 2008, par CGT Educ’Action 94

Le ministre de l’Education Nationale s’entête à mener à son
terme la généralisation des bacs professionnels en 3 ans.

Mais la mobilisation des personnels peut imposer d’autres
choix d’autant que la protesttion s’élargit. Elle vient de personnalités
qualifiées d’horizons variés ainsi que des Conseils
Régionaux.

Si certains s’interrogent encore sur ce que signifie concrètement la généralisation du bac professionnel en 3 ans, les prévisions rectorales pour la rentrée 2009 apportent des réponses édifiantes.

- Les BEP sont condamnés : plus aucun élève n’entrera en sections
de BEP, en dehors de la filière sanitaire et sociale. En contrepartie,
les orientations seront plus nombreuses vers les CAP.

- Le développement de l’apprentissage s’intensifie : avec " des
montages " hasardeux en CAP, par exemple 1ère année sous statut scolaire, 2ème année en apprentissage.

- Pour les BTS, dont on nous prédisait le développement, il s’agit
en fait d’assurer le meilleur remplissage des sections existantes et de fermer certaines d’entre elles.

- Du côté des personnels : aucune amélioration des conditions
d’emploi et de rémunération ne sont prévues au delà de quelques primes
hypothétiques attribuées au compte gouttes.

Combien de suppressions de postes dans les établissements avec à la
clé la mutation imposée ? Pire, on sait que se prépare la redéfinition du service des enseignant avec comme principe de base l’annualisation.

On peut s’interroger dès lors sur l’intérêt de la signature d’un accord avec
Xavier Darcos par des organisations syndicales.

Les mobilisations dans les établissements, les académies et au niveau national doivent imposer d’autres choix !

Lire la suite et télécharger le 4 pages spécial : ICI