Accueil > Actualités > APPEL A MOBILISATION POUR UN SOMMET CITOYEN SUR LES MIGRATIONS

Actualités

APPEL A MOBILISATION POUR UN SOMMET CITOYEN SUR LES MIGRATIONS

17 et 18 octobre 2008

jeudi 17 juillet 2008, par CGT Educ’Action 94

APPEL A MOBILISATION POUR UN SOMMET CITOYEN SUR LES MIGRATIONS

Ce document est traduit en espagnol et en anglais

La France a fait du thème des migrations l’une des priorités de la présidence française de l’Union européenne du second semestre 2008.

Les 13 et 14 octobre, le conseil des ministres de l’Union européenne se réunit à Paris pour adopter un « pacte européen sur l’immigration et l’asile ». Par ailleurs, après une première réunion à Rabat en 2006, la deuxième conférence interministérielle euro-africaine en matière de migration et développement se déroulera à Paris les 20 et 21 octobre 2008.

La France entend proposer à ses homologues européens l’adoption d’accords de « gestion concertée des flux migratoires et de co-développement » comme modèle de négociation par lesquels d’une part, elle fait la promotion d’une immigration choisie, d’autre part, elle demande aux pays du Sud de réadmettre leurs ressortissants et ceux des pays tiers ayant transité sur leur territoire.

Préoccupés par le caractère essentiellement sécuritaire du traitement des flux migratoires, entraînant des milliers de morts, et par les choix économiques mis en oeuvre qui maintiennent le continent africain en marge du développement, les organisations signataires font appel à la mobilisation pour faire entendre la voix des sociétés civiles européennes et africaines. Il est grand temps que la question des migrations et du développement soit réellement pensée sous l’angle des intérêts mutuels : ceux des pays d’origine, des pays de transit, des pays d’accueil et surtout, ceux des migrants eux-mêmes.

Nous voulons une autre Europe que celle qui se transforme en forteresse et met en oeuvre des moyens démesurés pour empêcher l’accès à son territoire et expulser les sans-papiers. Nous refusons la systématisation des centres de détention et de l’éloignement forcé.

Dans la continuité de la première conférence non gouvernementale euro-africaine « migration, liberté de circulation et droits fondamentaux »,

Les 17 et 18 octobre nous appelons à une mobilisation de grande ampleur à Paris, pour une autre conception de l’immigration et un autre rapport entre l’Union européenne, l’Afrique et le reste du monde. Nous tiendrons la deuxième conférence non gouvernementale euro-africaine, une grande manifestation pour une autre politique européenne et un concert géant.

Pour tout contact : sommet.citoyen.migrations@gmail.com

Sommet citoyen sur les migrations du 17 et 18 octobre 2008 :
c/o CRID, 14 passage Dubail, 75010 Paris

Organisations déjà signataires de l’appel :

ACCUEIL PAYSAN, ACORT (Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie), ADESCAM Maroc (Association de Sensibilisation et de développement des Camerounais migrants au Maghreb), AFVMC Cameroun (Aide aux Familles et Victimes des Migrations Clandestines), AIPDRDA (Association Interafricaine pour la Promotion et la Défense des Droits des Réfugiés et Demandeurs d’Asile), AMDH Mauritanie (Association Mauritanienne des Droits de l’Homme), ANAFE (Association Nationale d’Assistance aux Frontières pour les Etrangers), ARSF (Association des Réfugiés Sans Frontières), ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France), ATTAC France (Association pour la Taxation des Transactions financières pour l’Aide aux Citoyennes et citoyens), ATTAC Maroc (Association pour la Taxation des Transactions financières pour l’Aide aux Citoyennes et citoyens), AUTRE MONDE,

CEDETIM, CFDT (Confédération Française Démocratique du Travail), CIEMI (Centre d’Information et d’Etudes sur les Migrations), CIMADE, CNCD (Centre National de Coopération et Développement), Collectif « Immigration Fonction publique" – CGT (Confédération Générale du Travail), CONFEDERATION PAYSANNE, CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement,

DROITS DEVANT !!, EMDH (Enfants du Monde-Droits de l’Homme), EMMAUS EUROPE, EMMAUS INTERNATIONAL, FAL (France Amérique Latine), FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés), FTCR (Fédération des Tunisien-ne-s pour une Citoyenneté des deux Rives), FEMMES SOLIDAIRES, FSU (Fédération Syndicale Unitaire), GREF (Groupement des Retraités Educateurs sans frontière), IDD (Immigration Développement Démocratie), IPAM (Initiatives Pour un Autre Monde),

LDH (Ligue des Droits de l’Homme), MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples), OBSERV.I.X (Observatoire de l’Institutionnalisation de la Xénophobie), PEUPLES SOLIDAIRES, RACORT (Rassemblement des Associations Citoyennes des Originaires de Turquie), REMDH (Réseau Euro-Méditérranéen pour les Droits de l’Homme), RESF (Réseau Education Sans Frontières), RSF MAROC (Réfugiés Sans Frontières), SECOURS CATHOLIQUE, SURVIE, TERRE DES HOMMES France, UCIJ (Uni-e-s Contre une Immigration Jetable), UNION SYNDICALE SOLIDAIRES


LLAMADO A MOBILIZACION PARA UNA CUMBRE CIUDADANA SOBRE LAS MIGRACIONES

Francia considera el tema de las migraciones como una de sus prioridades durante la presidencia francesa de la Unión europea en el segundo semestre 2008.

Los 13 y 14 de octubre, el consejo de ministros de la Unión europea se reunirá en Paris para adoptar un “pacto europeo sobre la inmigración y el asilo”. Por otro lado, después de una primera reunión en Rabat (Marruecos) en 2006, la segunda conferencia interministerial euro-africana en materia de migración y desarrollo se desarrollará en Paris los 20 y 21 de octubre 2008.

Francia pretende proponer a sus homólogos europeos la adopción de acuerdos de “gestión concertada de los flujos migratorios y de co-desarrollo” como modelo de negociación por los cuales por una parte, hace la promoción de una inmigración elegida, y por otra parte, pide a los países del Sur de readmitir a sus nacionales y a los de los países terceros que han transitado por su territorio.

Preocupados por el carácter esencialmente securitario del tratamiento de los flujos migratorios, causando la muerte de miles de personas, y por las opciones económicas adoptadas que mantienen el continente africano al margen del desarrollo, las organizaciones firmantes llaman a la movilización para hacer entender las voces de las sociedades civiles europeas y africanas.

Llego el tiempo de pensar realmente la cuestion de las migraciones y del desarrollo en termino de intereses mutuos : de los paises de origen, de los países de tránsito, de los países de acogida y sobre todo, por parte de los migrantes mismos.

Queremos otra Europa, no queremos una Europa que se transforme en fortaleza y establezca por medio de instrumentos excesivos el impedimiento del acceso a su territorio y expulse a las personas indocumentadas. Rechazamos la sistematizació n de los centros de detención y del alejamiento forzado.

En la continuidad de la primera conferencia no gubernamental euro-africana “migración, libertad de circulación y derechos fundamentales” ,

Los 17 y 18 de octubre llamamos a una movilización de gran amplitud en Paris, para otra concepción de la inmigración y otra relación entre la Unión europea, África y el resto del mundo. Organizamos la segunda conferencia no gubernamental euro-africana, una importante manifestación por otra política europea y un gran concierto.


CALL FOR A CITIZEN SUMMIT ON MIGRATIONS IN PARIS IN OCTOBER 2008

France has chosen migration as one of the priority areas for the French presidency of the European Union, due to take place in the last six months of 2008.

The Council of the European Union will meet in Paris on October 13th and 14th with the aim of adopting a "European pact on immigration and asylum". Moreover, the second Euro-African inter-ministerial conference on migration and development will take place in Paris also, on October 20th and 21st, following the first of such conferences, in Rabat in 2006.

France is planning to suggest to its European counterparts that they adopt agreements on a "concerted management of migration flows and co-development" as a model of negotiation through which it will promote selective immigration, and ask Southern countries to accept its nationals back home as well as those of other countries who have passed through their territory.

The organisations signing this call are concerned by the treatment given to migration flows, which is essentially focused on security and is responsible for thousands of deaths ; and by the economic choices made that keep African countries away from development. They are launching this call to give a voice to European and African civil societies.

It is high time that the issue of migration and development be really considered in terms of common interests : i.e. interests shared by the countries of origin, by the countries migrants go through, by the destination countries, but most importantly, the interests of the migrants themselves.

We want another Europe than the one that is becoming a fortress and that is taking disproportionate measures to prevent people from entering its territory and expel those who have entered. We reject the systematisation of detention centres and forced returns.

Following the first non-governmental Euro-African conference on "migration, freedom of circulation and fundamental rights" held in Rabat in 2006, we are calling for a wide participation,

in Paris on October 17th and 18th, 2008 to promote another vision of immigration and another type of relationship between the European Union, Africa and the rest of the world. We will hold the second non-governmental Euro-African conference, organise a big rally to request another European policy, and enjoy a giant concert.