Accueil > Vie de la CGT Éduc’action 94 > Mobilisés pour l’emploi industriel

Mobilisés pour l’emploi industriel

jeudi 9 juin 2005

La politique industrielle et la défense de l’emploi seront au cœur de la journée nationale d’action du jeudi 9 juin 2005. A l’origine de cette mobilisation, neuf fédérations de la Cgt – agroalimentaire, chimie, construction, mines-énergie, métallurgie, activités postales, textile-habillement-cuir, travailleurs de l’Etat et verre-céramique – la confédération Cgt et l’Ugict-Cgt.
Elles appellent l’ensemble des salariés des ces professions à manifester à Paris en direction de la Bourse (Manifestation nationale à Paris -12 h 00 : rassemblement des métallurgistes -Place des Ternes, devant le siège de l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie -

14 h 30 : départ de la manifestation commune - Place Saint-Augustin en direction de la Bourse, via les rues de la Pépinière, Saint-Lazare, du Havre, Aubert, place de l’Opéra, rue du 4 Septembre.)

Les neuf fédérations proposent ainsi aux salariés des entreprises industrielles et de services de faire valoir leurs préoccupations et leurs attentes. Les inquiétudes sont grandes.

Depuis un an, les restructurations et les délocalisations se sont accélérées et concernent tous les secteurs industriels, de la recherche et des services. Patronat et gouvernement ont accrédité l’idée que les coûts sociaux seraient à l’origine de cette désindustrialisation. Du coup, ce sont des milliards d’euros qui ont été distribués à travers des allégements des cotisations patronales et des fonds publics. Les salariés sont mis en concurrence et culpabilisés pour mieux leur faire accepter les bas salaires, l’augmentation du temps de travail, la remise en cause de garanties collectives…

La Cgt estime qu’il n’y a pas de fatalité. Avec elle, plusieurs analystes et économistes tirent la sonnette d’alarme en invitant le gouvernement à « se redonner les moyens d’une grande ambition industrielle » comme l’a évoqué le président de la République. Cela suppose des exigences fortes en terme de nouvelles politiques industrielles et sociales, de financement de programmes de recherche et de formation.

C’est pour éviter ce déclin présenté comme une fatalité que la Cgt s’engage dans une véritable mobilisation pour relancer l’industrie.


Voir en ligne : plus d’infos et les tracts des différentes fédérations