Accueil > Vie de la CGT Éduc’action 94 > Travailleurs "sans papiers" en grève invitent à une réunion publique (...)

Travailleurs "sans papiers" en grève invitent à une réunion publique d’information et de solidarité 23 avril

mercredi 23 avril 2008

Les travailleurs

"sans-papiers"en grève

Invitent à une réunion publique d’information et de solidarité :

Mercredi 23 avril 2008

19 heures

Annexe de la Bourse du travail

Eugène Hénaff

31, boulevard du Temple 75003 Paris

Métro République

Union régionale Ile-de-France CGT /Droits devant !!


Réunion de solidarité et de soutien aux travailleurs sans papiers grévistes

Communique URIF- CGT

L’union régionale Ile de France CGT vous informe que les travailleurs sans papiers grévistes vous invitent a une réunion de solidarité et de soutien :

mercredi 23 avril à 19 heures

Salle Henaff - annexe de la bourse du travail bd du temple
metro republique


Depuis le début de la grève des salariés « sans papiers » avec la CGT mardi 15 avril, la mobilisation s’est étendue. Face aux conditions de travail qu’ils subissent, aux salaires toujours très bas, à la peur d’être licenciés ou expulsés, ils réclament justice : leur régularisation.

Il s’agit d’exiger du gouvernement qu’il prenne la mesure de l’iniquité faite à des personnes qui veulent faire reconnaître leur dignité de salariés. En termes juridiques, il conviendrait de donner toute son application à la circulaire de janvier qui prévoit la possibilité d’une régularisation pour ceux qui disposent d’un emploi régulier. Or ils possèdent un contrat, des bulletins de salaires qui constituent autant de preuves de leur stabilité. Il n’est pas acceptable que le gouvernement n’intervienne pas dans les régularisations des travailleurs immigrés installés dans notre pays depuis des années.

Quiconque a eu l’occasion de rencontrer les salariés grévistes, a pu constater combien les conditions de vie qui leurs sont imposées sont iniques.

Pour obtenir satisfaction, et oeuvrer ainsi à ouvrir l’espace à une régularisation de tous les sans papiers, ils ont besoin de lutter pour faire reconnaître leur droit et ils ont besoin de soutien.

La LDH, les partis politiques de gauche, certains membres du gouvernement, les organisations syndicales de la FSU, FO, CFDT, RESF, les maires de Villejuif de Gentilly sont entièrement solidaires de leurs revendications et saluent leur courage. Ils réclament la régularisation des salariés sans papiers en lutte.

D’un autre côté, des organisations patronales prennent position pour la régularisation des salariés de leur branche !


Voir en ligne : plus d’infos