Accueil > Actualités > A l’encontre de l’égalité hommes-femmes

Actualités

Annulation d’un mariage à Lille

A l’encontre de l’égalité hommes-femmes

Communiqué de la CGT

mardi 3 juin 2008, par CGT Educ’Action 94

A l’encontre de l’égalité hommes-femmes

Egalité entre les femmes et les hommes : des forces diverses tentent de revenir sur des principes ou sur des droits chèrement acquis dans le monde du travail et dans la société.

En vertu de l’article 180 du code civil qui stipule qu’en cas d’ « erreur sur les qualités essentielles de la personne » le tribunal de grande instance de Lille a annulé un mariage . Désormais donc la virginité serait considérée comme une qualité essentielle de la personne ! La justice française prend position et rejoint sur ce terrain certaines coutumes ou pratiques religieuses qui seules le prétendaient jusque là. Cette décision va à l’encontre des principes d’indépendance et de laïcité de la justice comme doivent l’être toutes les administrations françaises. Cette décision va à l’encontre du droit des femmes à leur intimité et à la libre disposition de leur corps. Cette décision va à l’encontre des principes d’égalité entre les femmes et les hommes (comment monsieur va-t-il prouver ou non qu’il est vierge ?)

La CGT y voit un traitement inégalitaire qui vise à inférioriser la femme, un retour au passé.

Cette vision rétrograde semble faire son chemin et trouve d’autres résurgences dans certaines décisions politiques. Pour exemple, le 15 mai dernier le sénat en transposant une directive européenne concernant la discrimination au travail, a adopté un amendement au texte qui autorise l’organisation d’enseignements par regroupement des élèves en fonction de leur sexe sans aucune limitation ni encadrement ! Pourtant le code de l’éducation porte comme nécessité absolue la mixité dans les écoles. Un retour en arrière de 40 ans !

Toute ségrégation renforce le sexisme. Au contraire la mixité est un instrument de l’apprentissage du vivre ensemble, de la connaissance de l’autre, indispensables à la conquête de l’égalité.

Pour 86% des Français quelques soient l’âge, le genre la catégorie socio professionnelle, le niveau de diplôme ou la préférence politique, c’est d’abord dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes que mai 68 a fait avancer les choses. Cet héritage est précieux .

Pour la CGT, l’égalité entre les femmes et les hommes reste une bataille de tous les instants. L’égalité reste à gagner dans l’entreprise, dans le travail : c’est ce qui fera avancer l’égalité dans la société.

Montreuil, le 2 juin 2008