Accueil > Actualités > infos internationales du syndicalisme de l’Éducation

Actualités

infos internationales du syndicalisme de l’Éducation

mercredi 28 mai 2008

mercredi 28 mai 2008, par CGT Educ’Action 94

Canada : apprendre le français en milieu minoritaire

la Fédération Canadienne des Enseignantes et des enseignants a publié le 27 mai 2008 un rapport qui insiste sur la nécessité de modifier la manière d’élaborer des programmes d’études relativement à l’enseignement en français en milieu minoritaire.
L’enjeu est que les élèves des écoles francophones en milieu anglophone ait droit à un enseignement prenant en compte leur culture et non pas une simple traduction des programmes anglophones.
La FCE publie les recherches et réflexions amenant à ce rapport dans les pages « Apprendre sa communauté ».

Espagne : reprendre les négociations sur le statut de l’enseignant

Cinq syndicats enseignants (FECCOO / STEs-i / ANPE / FETE-UGT / CSI-CSIF) ont écrit au Ministère de l’Éducation le 12 mai 2008, afin de reprendre les négociations interrompues depuis deux mois en raison des élections générales.
L’un des deux points essentiels est la négociation sur le statut de l’enseignant, engagement pris par l’actuelle majorité. On trouvera la lettre des syndicats à Mme la Ministre parmi d’autres informations du n°69 du TE Digital publié par la FE-CCOO .

Italie : inquiétudes sur le droit à l’enseignement et mobilisations contre les baisses de personnel

La protestation et la mobilisation contre la baisse des personnels tant enseignants qu’administratifs se poursuivent.
Dans les provinces et dans les régions se succèdent les initiatives de mobilisation. Parmi celles-ci, le 30 mai et le 3 juin sont prévues des grèves régionales unitaires en Campanie et en Ligurie.

Pologne : une grève des enseignants largement suivie

Selon une dépêche AFP, mardi 27 mai, le ministère de l’Éducation estimait que la moitié des établissements scolaires étaient fermés en Pologne. Pour les syndicats, c’est deux écoles sur trois. La grève des enseignants portait comme revendications des hausses de salaires (les salaires varient entre 1.000 PLN net (294 EUR) pour un enseignant débutant et 2.000 PLN pour un professeur en fin de carrière), une augmentation du budget de l’éducation, le maintien des avantages sociaux, dont des départs à la retraite après 30 ans de travail.
"Selon nos données, 70% des écoles participent à la grève et n’assurent pas les cours. Il s’agit des écoles où au moins 50% d’enseignants ne sont pas venus travailler aujourd’hui", a indiqué pour sa part Magdalena Kaszulanis, porte-parole de l’Union des enseignants polonais ZNP.
Après cette grève d’une journée, les enseignants menacent de relancer leur mouvement à la rentrée, le 1er septembre.


Zimbabwé : soutien de l’Internationale de l’Education aux enseignants et aux syndicalistes

Le 16 mai 2008, l’Internationale de l’Éducation a lancé unappel d’action urgente auprès de ses membres pour réclamer aux autorités du Zimbabwe de respecter les droits de l’homme et les libertés fondamentales, ainsi que l’intégrité physique de tous les citoyens.
Depuis cette date, les dirigeants du Syndicat des enseignants progressistes du Zimbabwe (PTUZ) et du Congrès des syndicats du Zimbabwe (ZCTU) ont été libérés. Cependant, le Secrétaire général du PTUZ devra se présenter régulièrement à un poste de police et le Président du ZTUC et son Sécrétaire général sont interdits de prise de parole dans le cadre de rassemblements politiques.