Accueil > Actualités > Face à la nouvelle mobilisation massive du 15 mai, le Président de la (...)

Actualités

Face à la nouvelle mobilisation massive du 15 mai, le Président de la République répond par l’agression, l’heure est à amplifier le mouvement

Communiqué de l’UGFF-CGT

dimanche 18 mai 2008, par CGT Educ’Action 94

La journée de grève et de manifestations du 15 mai a connu un retentissement considérable : 450.000 manifestants sur toute la France et des taux de grévistes atteignant – ou dépassant – dans bien des cas les 50 % (ainsi, il y a eu 40 à 45 % de grévistes sur l’ensemble de la Fonction publique de l’Etat), chiffres réels qui battent en brèche les estimations médiatiques et rocambolesques du Gouvernement :

Pour toute réponse à cette nouvelle et massive journée d’action, les personnels, lycéens et étudiants ont eu droit à une véritable provocation du Président de la République. En effet, si ce dernier n’a pas soufflé mot des réponses à apporter aux légitimes exigences portées ce 15 mai, il a exprimé son souhait de faire promulguer une loi avant l’été visant à limiter l’exercice du droit de grève à l’Education Nationale.

Une telle déclaration est à l’opposé de ce qu’attendent, depuis des mois, toutes celles et ceux qui se mobilisent pour une Fonction publique encore mieux au service de l’ensemble des citoyens.

Dans ces conditions, pour la CGT, forte du succès du 15 mai, l’heure est plus que jamais à amplifier la mobilisation et à l’inscrire dans la durée. La Restriction Générale des Politiques Publiques et la restriction du droit de grève ne doivent pas passer !

D’ores et déjà, nous appelons les personnels de la Fonction publique à participer à la journée d’action du 22 mai pour de meilleures retraites.

Nous proposons de construire de nouvelles étapes du mouvement début juin, en particulier, à l’occasion de la première lecture à l’Assemblée Nationale du projet de loi dit sur « les mobilités et les parcours professionnels ».

Dès cet après-midi, c’est cette volonté de développer et de renforcer encore la mobilisation – par tous les moyens - que nous porterons à la rencontre unitaire des organisations syndicales de la Fonction publique.

Montreuil, le 16 mai 2008