Accueil > Actualités > La mobilisation se poursuit, et se poursuivra dès la rentrée : Le (...)

Actualités

Communiqué de la CGT Educ’Action IDF

La mobilisation se poursuit, et se poursuivra dès la rentrée : Le gouvernement doit répondre à nos revendications

vendredi 18 avril 2008, par CGT Educ’Action 94

CGT-Educ’Action Ile-de-France

La mobilisation se poursuit Et se poursuivra dès la rentrée Le gouvernement doit répondre à nos revendications

Depuis deux mois, la mobilisation des personnels de l’éducation en région parisienne, rejoints par celle des lycéens, n’a cessé de s’amplifier. Le 10 avril, c’est plus de 40 000 enseignants et lycéens qui manifestaient.

Le 15 avril, 50 0000 enseignants du 1er et 2nd degré manifestaient avec les lycéens, toujours plus nombreux et déterminés pour se faire entendre du ministre sur nos revendications. Et le 17 avril, nous étions encore des dizaines de milliers avec les lycéens dans la rue.

Le ministre persiste dans ses choix désastreux et ne cesse de mener campagne dans les médias pour en minimiser les conséquences. Aujourd’hui Darcos est fragilisé et en proposant des ajustements sur les académies de Créteil et Versailles, il cherche à éteindre le feu dans les académies les plus mobilisées avant le retour des congés des autres zones.

La CGT-Educ’Action appelle les personnels à amplifier la mobilisation contre les suppressions de poste et contre la réforme globale à venir dans l’éducation (commission pochard, la RGPP, annonces Darcos sur lycées et collèges, réformes de l’école, nouveaux programmes..).

Nous avons maintenu la pression avant de transmettre le relais de la mobilisation aux autres académies qui commenceront à revenir de vacances la semaine prochaine.

Pendant nos congés la mobilisation doit se poursuivre dans les autres académies.

Le 1er mai doit marquer un nouveau temps fort de la mobilisation en convergence avec l’ensemble des salariés sur les revendications sur l’emploi, les salaires, les retraites et les services publics.

Dès à présent, la CGT-Educ’action appelle les personnels à :

- tenir des assemblées générales dans les établissements et localités dès le retour des congés de printemps

- à être avec des lycéens qui manifesteront le 6 mai

- à être en grève le 15 mai, lors de la journée d’action nationale décidée par l’intersyndicale élargie aux organisations lycéennes et de parents.

Cette journée doit être élargie à l’ensemble de la fonction publique pour mettre en échec la régression générale des politiques publiques (RGPP) à manifester en convergence avec les parents le 18 mai et le 24 mai.

Le gouvernement devra répondre aux revendications :

- Pour un collectif budgétaire permettant un service public d’éducation premier et second degré de qualité et le maintien des postes, la transformation des HSA en postes et la création des postes nécessaires

- Contre la suppression des BEP et la généralisation du bac pro en 3 ans

- Pour une autre politique dans les écoles garantissant la scolarisation de tous les enfants en maternelle et dès 2 ans dont les parents en font la demande

- Contre toutes les mesures régressives dans l’éducation et les conclusions du rapport Pochard

- Contre les nouveaux programmes rétrogrades du primaire et le décret Darcos instituant la suppression du samedi matin et les stages de rattrapage durant les vacances scolaires

- Pour des services publics de qualité, refusons les RGPP et la casse programmée de nos statuts

- Pour le réemploi et la titularisation de tous les précaires sans condition