Accueil > Actualités > Les syndicalistes européens manifesteront le 19 mars pour défendre l’emploi et (...)

Actualités

Les syndicalistes européens manifesteront le 19 mars pour défendre l’emploi et les droits sociaux

appel de la Confédération Européenne des Syndicats

mercredi 23 février 2005, par CGT Educ’Action 94

La Confédération européenne des syndicats (CES) appelle à une Euro-manifestation le samedi 19 mars, à Bruxelles, dans la perspective du prochain Sommet de Printemps qui aura lieu les 22 et 23 mars. Plus de 50 000 participants défileront à Bruxelles pour défendre l’emploi, les droits sociaux et contre la directive Bolkestein sur les services dans le marché intérieur.

Les dirigeants européens sont sur le point de décider la future orientation de la Stratégie de Lisbonne - programme de dix ans visant à dynamiser la croissance économique européenne et la compétitivité, associé à des objectifs sociaux et environnementaux.

Les syndicalistes de nombreuses centrales européennes prendront part à la manifestation pour envoyer un signal clair au Sommet : l’emploi et la protection des droits sociaux fondamentaux doivent être une priorité dans les politiques futures de l’UE. Le mouvement syndical européen appelle à :

Plus d’emplois et de meilleurs emplois

La CES est opposée à toute nouvelle dérégulation du marché de l’emploi au détriment des intérêts des travailleurs et de leurs familles, mais appelle à des stratégies de modernisation avec un degré élevé de sécurité sociale.
Afin de stimuler la croissance et l’emploi, l’Europe a besoin d’une réforme flexible du Pacte de Stabilité et davantage d’investissements en matière de formation professionnelle initiale et continue, de recherche et d’innovation.

Pour des emplois et des services de qualité - Non à la directive Bolkestein

La CES soutient l’objectif de réaliser le marché intérieur dans le domaine des services et son potentiel de création d’emplois mais elle rejette les propositions de libéralisation de la directive qui menace les droits des travailleurs et encourage le dumping social.
Afin de promouvoir de bons niveaux de vie et de cohésion sociale, l’Europe a besoin de services de qualité qui ne peuvent être seulement régis par les règles de la concurrence.

Pour les droits sociaux fondamentaux pour renforcer l’Europe sociale

L’Europe doit se concentrer sur le plein emploi, les droits syndicaux, le dialogue social et sur l’information et la consultation des travailleurs.

La CES appelle à un large soutien de sa campagne pour défendre les droits sociaux et s’assurer que les dirigeants européens prennent en compte les intérêts des travailleurs dans leurs futures décisions.

lire aussi l’appel de la CGT-France