Accueil > Actualités > Sur le rapport du Conseil Emploi Revenus Cohésion Sociale concernant la (...)

Actualités

Sur le rapport du Conseil Emploi Revenus Cohésion Sociale concernant la sécurité de l’emploi

Déclaration de la Cgt

vendredi 25 février 2005, par CGT Educ’Action 94

Le 5e rapport du Conseil Emploi Revenus Cohésion sociale (CERC) apporte des éléments intéressants au débat sur les nouvelles sécurités en matière d’emplois qu’attendent les salariés. Comme d’autres contributions, ce rapport fait explicitement référence à la proposition de la Cgt de « Sécurité sociale professionnelle » qui est désormais la référence.

Il explicite les causes de « l’insécurité sociale » résultant tout à la fois du risque de perdre son emploi et celui de ne pas pouvoir en retrouver un. Ces risques sont distincts mais se sont considérablement accrus ces vingt dernières années et se cumulent.

Il montre que les inégalités se sont creusées face à ces risques. Ouvriers, femmes, jeunes sans diplôme, salariés âgés sont plus que jamais les victimes des différentes formes de précarité et d’exclusion.

Il prend aussi ses distances avec les propositions les plus libérales de réforme du marché de l’emploi soulignant la nature tout à fait spécifique du contrat de travail et de la relation salariale. Il prône notamment une convergence vers le haut des différentes formes de contrat de travail.

Pourquoi dès lors reprendre la proposition contestable de « contrat de mission » mise en avant par le rapport De Virville ?

De même, la promotion, sans réelle critique du concept de « flexi-sécurité », détonne. Si l’exemple hollandais est largement décrit, les exigences patronales de flexibilité ne sont pas discutées, ce qui ne peut que déséquilibrer la négociation proposée.

Quelles que soient ses limites, ce rapport montre en tout cas qu’il y a urgence à ce que s’ouvrent de réelles discussions entre syndicats, patronat et pouvoirs publics sur les moyens de faire reculer « l’insécurité sociale » vécue par les salariés.