Accueil > Actualités > 10 avril 2008 : Les lycéens plus nombreux dans la rue

Actualités

Dépêche Reuters

10 avril 2008 : Les lycéens plus nombreux dans la rue

mardi 8 avril 2008, par CGT Educ’Action 94

PARIS (Reuters) -

Des milliers de lycéens ont à nouveau défilé à Paris contre les suppressions de postes prévues cette année à l’Éducation nationale.

La manifestation a été plus suivie que la précédente, la préfecture de police comptant 8.500 participants contre 6.700 jeudi dernier. L’Union nationale lycéenne (UNL) a annoncé 20.000 manifestants et la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) 25.000.

Les manifestants dénoncent les 11.200 suppressions de postes prévues cette année, dont environ 8.500 postes d’enseignants. Le secondaire devrait à lui seul perdre environ 8.800 postes.

"Non à la réforme", pouvait-on lire sur une banderole dans le cortège qui a défilé du jardin du Luxembourg à Duroc.

Au moins une douzaine d’adolescents ont été interpellés par la police après des jets de pierre et de bouteilles en marge de la manifestation, a-t-on constaté sur place.

Les syndicats lycéens appellent à de nouvelles manifestations jeudi, cette fois dans toute la France.

"Je trouve tout cela disproportionné", a dit mardi le ministre de l’Éducation nationale, Xavier Darcos, évoquant sur LCI des violences dans des établissements scolaires.

"Tout ça parce qu’à la rentrée prochaine il va y avoir une classe où ils étaient 32 et ils vont être 33 ou parce qu’il y avait 100 professeurs et ils seront 98, ceci prend des proportions qui ne sont pas raisonnables", a-t-il ajouté.

Xavier Darcos a souhaité que "les adultes, les parents, les enseignants nous aident à regarder les choses en face et à relativiser les problèmes".

Il a souligné que les effectifs du second degré avaient baissé de 145.000 élèves en trois ans et qu’ils devraient encore reculer de 40.000 à la rentrée prochaine.

Selon le ministre, un lycéen français coûte 22% plus cher que la moyenne européenne et il suit 30% d’heures de cours en plus "avec des résultats qui sont parmi les plus mauvais".

Le ministère de l’Éducation comptait 1,065 million de fonctionnaires, dont environ 840.000 enseignants fin 2007 en France métropolitaine et dans les Départements d’outre-mer.

Jean-Baptiste Vey et Brian Rohan