Accueil > Actualités > DHG, BAC-PRO 3Ans, CAP, BEP, SEGPA et Lycée des Métiers : Amplifier la (...)

Actualités

Audience rectorale du 5 février 2008

DHG, BAC-PRO 3Ans, CAP, BEP, SEGPA et Lycée des Métiers : Amplifier la Mobilisation et l’intervention des personnels dans les établissements : Une Nécessité

dimanche 17 février 2008, par CGT Educ’Action 94

jeudi 14 février 2008

A la suite de la demande de la CGT EDUC’Action Académie de Créteil une audience rectorale sur les conditions de la rentrée 2008 avec le DAET, conseiller du Recteur sur les enseignements technologiques et professionnelles a eu lieu le 15 février :

A l’ordre du jour, plusieurs points sensibles et forcément réducteurs :

Contexte Global de la Préparation de la Rentrée 2008 ( Effectifs élèves et Moyens d’enseignement)

Point BAC PRO 3 ans, CAP 2 ans et BEP 2 ans

- Evolution des SEGPA et Point lycée des métiers

Présents pour la CGT au titre du Bureau de l’Union Académique :
Philippe BRANCHE élu CAPA et prof au LP Aulnay à Voillaume (93), Régis REGNAULT du SDEN 77 et prof au LPO d’Ozoir la Ferriére (77), Pablo Krasnopolsky Co/SG du SDEN 94 et Prof au LPO K.Bicêtre Brossolette (94), Guy VAUTRIN du SDEN 94 élu CAPA et prof à la SEGPA PVC à Champigny (94), Matthieu BRABANT S. Académique et Prof à La Courneuve D.Papin (93), JP BLANCHOUIN du BUA et ex Prof du LP Blanc-Mesnil A.Briand (93).

Pour le Rectorat :

le DAET M.DOUDEMENT Joël, L’IEN M.DOYEN chargé du suivi comité de pilotage Académique des SEGPA, M.Bernard LARCHER (CFC chargé de mission auprès du DAET) suivi des lycées des métiers et Ecole entreprise.

Compte rendu et commentaires :

Après le rappel par Matthieu BRABANT Secrétaire Académique des points que nous souhaitons aborder le DAET M. DOUDEMENT a répondu globalement sur les deux premiers points :

1/ Point Bac Pro 3 ans et Contexte global de la rentrée 2008

Le DAET a tenté une nouvelle fois de convaincre la CGT Educ’Action Créteil du bien fondé de la généralisation de l’expérimentation BAC PRO 3ans et de la nécessité de développer les CAP 2 ans ( l’ Apprentissage concerne 68% des effectifs des CAP et donc il y aurait un retard à combler pour l’éducation nationale ....en oubliant le fait que l’Education Nationale a fermé les CAP pour développer les BAC PRO 2 ans après le BEP généralisé au niveau V..) Par contre il a insisté sur la nécessité maintenant d’obtenir l’accord des établissements par le vote au CA et précisé qu’aucune implantation de BAC PRO 3 ans ne serait imposée aux établissements non demandeurs. Il a même évoqué dans ce contexte une ouverture possible de davantage de BAC PRO 3 Ans ( réclamés par les établissements en plus des propositions actuelles retenues) comme de propositions rectorales d’ouverture en moins non validées par les établissements et les personnels en ayant acté leur désaccord.

Il ressort du schéma d’orientation fin de 3ème (CAP ou BAC- Pro 3 ans ou Seconde indifférenciée Générale et technologique) qu’il nous a présenté une nouvelle fois :

- Qu’en fin de Seconde Professionnelle (1ére année du BAC PRO 3 ans), il y aurait possibilité de rejoindre une 1ére Technologique ou Terminale CAP sans autre précision.

Qu’en 2ème année de BAC pro 3 ans ( 1ère BAC PRO) il y aurait aussi possibilité de rejoindre une 1ère techno.

- Qu’en fin de Terminale CAP il serait possible de rejoindre la 2ème année du BAC PRO 3 ans ( 1ere BAC PRO)
Que pour les élèves de Seconde de Lycée GT rien de prévu vers la filière BAC PRO 3 ans.

Par contre le DAET a indiqué l’expérimentation d’une seconde Générale, technologique et Professionnelle ouvert dans un lycée polyvalent volontaire pour la rentrée 2008. Cela ouvre donc la possibilité d’une orientation "Fin de seconde indifférenciée des lycées " vers les voies de formation du lycée : Pour nous cette expérimentation devait être plus ouverte

La discussion a porté surtout sur les demandes d’ouvertures de BAC PRO 3 ans qui viendraient ou non des lycées et des personnels. Aucun élément supplémentaire sur les conditions actuelles de l’expérimentation BAC PRO.

Les nouvelles grilles horaires provenant du ministère pour la 1ère année BAC PRO 3 ans à la rentrée 2008 et calées sur la seconde BEP avec une heure en moins de dotation horaire par division dans tous les cas ( et 2,5 heure de module en moins) n’ont fait l’objet d’aucun commentaire ni d’explication du DAET sinon que la durée des stages et PFE devaient être pleinement respectées.

Que penser pour les rentrées prochaines du maintien du "surcoût Académie de Créteil " doté de 5h en plus pour une 2ème année de BAC PRO 3 ans par rapport à la grille 1ere année BAC PRO 2 ans et du "surcoût de 3h" doté en plus terminale BAC PRO 3 ans ?

A propos de la préparation de la RENTREE 2008 :

Le DAET a fait état de la baisse importante des effectifs en LP et SEP des lycées constatés en septembre / octobre 2007 ( -1200 élèves sur la rentrée 2006 pour 44 615 élèves constatés à la rentrée 2007) en collèges ( -1700 élèves sur la rentrée 2006 pour 175 660 élèves constatés à la rentrée 2007) et en lycées (–2640 élèves en moins sur la rentrée 2006 pour 101 424 élèves constatés à la rentrée 2007), baisse plus importante que les prévisions. Cette baisse se reporte sur les moyens d’enseignement de la rentrée 2008 avec aussi une baisse importante d’effectifs élèves sur 2007 attendus en prévision pour les collèges ( -1774 élèves ), les lycées (-2550 élèves) et les LP (-220 élèves) dans une moindre mesure.

En fait , après le CTPA du 8 février 2008 nous pouvons ajouter les prévisions suivantes actées :

Les LP et SEP ont une prévision de 17 divisions globalement en moins sur 2007 pour un total de 2 253,5 divisions : soit + 176 divisions de 1ère Bac PRO 3 ans, -185 divisions de seconde BEP 2 ans, -20 divisions de terminale BEP 2 ans , + 15 divisions de 2ème année de BAC PRO 3 ans , + 4 divisions de 1ère année de CAP 2 ans, +14 divisions de 3ème année BAC PRO 3 ans, -15 divisions de 1ère année BAC PRO 2 ans avec maintien des BEP 1 an ( soit 56,5 divisions) et 3ème DP en LP ( soit 28 divisions).

Cette prévision montre que le total des suppressions en BEP 2 ans et BAC PRO 2 ans soit -220 divisions n’est pas équivalente aux ouvertures globales de BAC PRO 3 ans et CAP 2 ans soit + 209 divisions à la rentrée 2008. Dans la généralisation de l’expérimentation BAC PRO 3 ans prévue en 2008 qu’en sera-t-il ?

Les lycées ont une prévision de 112 divisions en moins sur 2007 pour un total de 3 050,5 divisions dans le pré Bac ( -49 divisions en seconde, -33 divisions en 1ère , -27 divisions en terminale) et 4 divisions en plus dans le post BAC pour un total de 614 divisions dont 447 divisions en BTS et 113 divisions en CPGE (soit - 3 divisions en licence Pro , +3 divisions en 1ère année et terminale CPGE, +2 divisions en BTS 1ère et Terminale )
Pour les collèges la prévision en baisse de –1774 élèves répartis sur les 3 départements conditionne la fermeture de plus de 70 divisions en collèges au total sur l’académie.

LIRE LA LETTRE DE LA CGT EDUC’ACTION ACADEMIE DE CRETEIL AU RECTEUR, SUR LES DHG

2/ Point Evolution des SEGPA :

Guy VAUTRIN a rappelé quelques demandes concernant les SEGPA :

- Baisse des effectifs en SEGPA surtout en 6éme ( conséquence des procédures d’Orientation ?)

- Pyramide des ages des PLP en SEGPA ( voir DPE du Rectorat),

- Contenu des enseignements Pro et devenir de la circulaire DOUDEMENT (sur l’enseignement de la Technologie qui devrait être faite par les profs techno de collège entre autre recommandation)

En réponse et commentaires :

Baisse des effectifs en SEGPA surtout en 6éme :

Si les SEGPA ont une dotation globale de 255 heures en plus ( essentiellement due au val de marne avec plus d’effectifs accueillis à la rentrée 2007 sur 2006 et donc moins pour le 93 et le 77) ) sur la rentrée 2007 pour un effectif constant sur la rentrée 2007, les HSA pour 2008 sont en forte hausse atteignent 12% du total avec une perte globale académique de près de 600 heures poste soit l’équivalent de plus de 33 postes à 18heures malgré les 280heures poste en plus en prévision du Val de marne ( +15 postes ). Le rectorat a semble-t-il figé la DHG des SEGPA malgré la baisse des effectifs en 6ème. Ceux-ci ont baissé de 8,9% mais il a été constaté que 15% des effectifs de 5ème de SEGPA était le résultat d’une réorientation en fin de 6ème ordinaire de collège. Cela accrédite donc la thèse d’un défaut d’orientation post école élémentaire vers la 6ème de SEGPA Ce que l’IEN n’a pas démenti.

Un autre motif du quasi maintien de la DHG des SEGPAl pourrait être le résultat de l’ anticipation d’une intégration plus forte des handicapés dans la structure SEGPA.

- Pyramide des ages des PLP en SEGPA ( voir DPE du Rectorat) :

La question se pose pour constater oui ou non si la vague de départ en retraite des PLP, qui a abouti à la fermeture massive des ateliers (dans le 94 seules 3 SEGPA ont encore 3 ateliers) était terminée ou non. Manifestement le Rectorat n’ aurait pas établi de parallèle à ce niveau et cela pourrait laisser à penser que l’on a peut être atteint un palier dans la fermeture des ateliers.

- Contenu des enseignements Pro et devenir de la circulaire DOUDEMENT (sur l’enseignement de la Technologie qui devrait être fait par les profs techno de collège entre autre sujet) :

Le DAET a rappelé que ce n’était pas une circulaire mais des recommandations et qu’elles tiennent toujours. Petit rappel donc, une des conséquences pourrait être de transformer tous les postes de PLP de SEGPA en BMP 14 heures (donc contractuels employés à temps partiel imposé ou titulaires en complément de service dans un autre établissement .)

Enfin M. DOYEN a indiqué que Guy VAUTRIN ferait partie du comité de pilotage SEGPA de MARS 2008 ( l’accord du groupe a été requis alors que le Recteur avait donné en octobre 2007) : il n’est jamais trop tard ...

3/Point sur les Lycées de Métiers :

Ce point a fait l’objet d’un exposé synthétique de la part de M. Bernard LARCHER du rectorat :

La labellisation d’une ou plusieurs filières de formation vaut pour une période de 5 ans et l’ accord du CA est impératif. Une nouvelle évaluation est programmée après les 5 années de la bel. Ainsi seuls le lycée et LP d’Aulnay Voillaume n’ont pas été reconduits actuellement pour la rentrée 2007. Notre collègue Philippe BRANCHE élu au CA du LP Voillaume et présent a indiqué n’avoir jamais voté cette labellisation en conseil d’administration .

Le rectorat a indiqué qu’il y avait 11 nouvelles demandes de labellisation pour la rentrée 2008 qui s’ajouterait aux 46 labels des 39 lycées labellisés à ce jour sur les 120 lycées polyvalents et LP de l’académie.

D’ici 2010, le Recteur a fixé l’objectif de 50% des lycées devant pouvoir être labellisés ( soit 60 lycées).

La délégation a rappelé la position de la CGT s’opposant à la labellisation, facteur de concurrence entre établissements et de réduction de l’offre de formation dans les bassins et districts par un regroupement généralisé en pôles de formation professionnelles et technologiques. D’autre part la présence de Régis REGNAULT,avec l’expérience de son mandat à la confédération sur la Formation professionnelle Initiale et Continue, a permis de faire préciser le point de vue inter-pro et confédéral qu’il a pu exprimé dans les instances régionales en particulier.

Enfin nous avons acté la nécessité d’ une prochaine audience sur l’Apprentissage ( Public et Privé) et donc aussi les UFA, les CFA au vu des nombreuses interrogations et revendications des personnels et de notre syndicat.