Accueil > Vos droits > Le guide pratique de la CGT pour l’IUFM à télécharger !

Vos droits

CGT Educ’Action

Le guide pratique de la CGT pour l’IUFM à télécharger !

mardi 18 décembre 2007, par CGT Educ’Action 94

Cahier des charges, intégration à marche forcée, la méthode de Robien du tsunami réglementaire contre la discussion avec les partenaires montre ses limites, après le ressac… Forte de sa troisième place aux dernières élections chez les étudiants et stagiaires, la CGT a produit analyses et propositions qui restent d’actualité. Le bilan à mi-parcours sur les conditions de rattachement des IUFM à une université, sur la composition du conseil interne de l’IUFM, sur la validation universitaire du cursus sous forme d’ECTS montre les insuffisances de la méthode du « laisser faire et laisser passer » du ministère. Des questions nouvelles se posent : formation, validation, titularisation. La brochure IUFM, en 32 pages fait le tour de ces sujets et y apporte des réponses. Cette publication sera disponible sous forme imprimée pour tous les stagiaires dès juillet. Le nouveau ministre serait bien inspiré aussi sur le sujet de la formation des maîtres, de reprendre les discussions sur un dossier où le passage en force de son prédécesseur ne saurait tenir lieu de solde de tout compte.

Montreuil, le 25 juin 2007

Sommaire : p4/5 Syndicat, p6/7 Réforme, p8 Interview, p9 Intégration, p10/11 Étudiants, p12 Concours, p13 Enseignement privé, p14/15 Statut, p16 Validation, p17/18 Titularisation, p19 Enseignement spécialisé, p20/21 Mouvements 1er/2nd degrés, p22/23 Indemnités, p24/25/26 Reclassement, p27 Logement, p28/29 Carrière, p30/31 Retraite, p32/33 Traitement, p34 Adresses utiles

TRAVAILLER PLUS...

La formule a fait florès pendant la campagne présidentielle. Vous en êtes les premiers "bénéficiaires"… Le stage en responsabilité voit sa durée doubler pourla plupart des stagiaires du second degré en passant de 4-6 heures à 8 heures. Le stage filé dans le premier degré représente, selon l’Inspection générale, une charge de travail supplémentaire de 50 %. Pour gagner plus ? Le montant de votre traitement n’a pas augmenté d’autant…

En revanche, l’augmentation du coût du logement, du prix des transports pèsent lourdementsur les salariés, en particulier les jeunes. Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux commence maintenant. Premiers victimes, les élèves (et leurs parents), surtout dans les milieux populaires.Seconds victimes, les personnels confrontés à la difficulté scolaire sans moyens pour yapporter un remède. Troisièmes victimes, les étudiants préparant les concours dont lespostes fondent comme neige au soleil libéral. Où il faudrait du développement durable, on décrète des fermetures brutales : le concours de recrutement en EPS étant emblématique en la matière (mais hélas pas le seul, voir les conseillers d’orientation psychologues-COP- en voie d’extinction…).

Travailler plus, pour plus, pour gagner moins. C’est ce que nous annonce la "réforme" des retraites de 2008 où, après un passage en force en 1993 et 2003, de 37,5 annuités à 40, c’est 41 ans qu’il faudrait cotiser. En commençant à travailler en moyenne à 26 ans, un-e- lauréat-e- du concours est d’entrée de jeu pénalisé-e-.

Pour autant, rien n’est inscrit dans le marbre. Sur la "réforme" des décrets des obligations de service comme sur le contrat première embauche (CPE), le gouvernement et la majorité ont reculé. La mobilisation unitaire, à laquelle a participé la CGT dans l’Education et auprès de tous les salariés, n’y a pas été pour rien…

Mais l’action syndicale ne se fait pas qu’en contre. Sur le financement des retraites, sur le droit durable attaché au contrat de travail en termes de sécurité sociale professionnelle, la CGT a des propositions alternatives, chiffrées et socialement justes. Mobiliser encore et toujours contre les inégalités sociales et culturelles dans l’Education, contre les expulsions des élèves sans papier, la CGT Educ’action a aussi des propositions en termes de pédagogie, de formation initiale et qualification professionnelle. C’est l’objet d’un échange permanent, renouvelé et en phase avec la société dans le cadre de notre prochain congrès de mai 2008. Penser autrement pour agir solidairement, c’est notre réponse au "travailler plus pour gagner plus" !

Cela passe aussi par vous.
Alors, syndiquez vous pour vous pour faire entendre !

Le 19 juin 2007

Télécharger la BROCHURE IUFM de la CGT