Accueil > Actualités > Le vert serait-il soluble dans le blanc ?

Actualités

Communiqué de la CGT Educ’Action

Le vert serait-il soluble dans le blanc ?

dimanche 16 décembre 2007, par CGT Educ’Action 94

Plusieurs organisations syndicales d’enseignants,dont la FERC-CGT et l’UNSEN-CGT, ont assisté lundi 10 décembre 2007 à la Sorbonne à la présentation du « bilan d’étape » des travaux de la commission Pochard chargée de se pencher sur « l’évolution du métier d’enseignant ».

La commission devait produire un livre « vert » fin décembre 2007, à la suite duquel le ministère de l’Éducation nationale mettrait au point un livre blanc fixant les points de réforme sur le métier d’enseignant qui servira de base à la future négociation avec les organisations syndicales.

Finalement, le livre vert, tout comme les augmentations de salaires de la Fonction publique, ne pourra pas être livré aux enseignants à Noël ! Le rapport ne sortira que la dernière semaine de janvier 2008, il contiendra un diagnostic du métier et différentes pistes de réformes possibles. Rivalisant de rapidité, le ministère publiera son livre blanc, arrêtant son programme de réformes, en février...

Comme la CGT,l’avait dénoncé lors de l’installation de la commission, et lors de son audition, le vert est probablement soluble dans le blanc...
Ainsi, certaines des modifications proposées pourraient être mises en œuvre dès la prochaine rentrée. Il suffit de regarder le programme enseignement scolaire de la loi de finances 2008, pour y trouver des crédits destinés à abonder les reformes mises... en évidence avant même les conclusions des travaux de la commission Pochard.

Quand dialogue social rime avec fluidité sociale, cela donne un rapport en deux parties, un diagnostic d’une part et des pistes de réformes.
Cela concernerait les "missions et les conditions d’exercice du métier", avec comme credo intégrer toutes les missions tout en diminuant toujours plus l’emploi, c’est une version du célèbre « travailler plus ».
Pour éviter le « gagner plus », la seconde piste qui pourrait être « explorée » est l’annualisation du temps de service.

D’autres réflexions de membres de la commission envisageraient d’accentuer l’autonomie des établissements, de coupler évaluation des personnels et réussite des élèves, bref de s’occuper des ressources humaines au cours de la carrière des enseignants...
Avec toujours un fil conducteur, l’herbe est plus verte dans la prairie finlandaise...

Il faut donc s’inspirer de ce qui se fait ailleurs, en Europe : moins de maternelles et plus de polyvalence, quelles belles idées !

La commission Pochard a beaucoup voyagé ces trois derniers mois ...
Ainsi, une chose est sûre, le ministre veut s’occuper de nous dans les semaines à venir...

Pour la CGT, c’est sur l’amélioration du service public d’éducation et des conditions de travail des enseignants que nous évaluerons le travail de cette commission.

Montreuil, le 11 décembre 2007

Pour télécharger le tract de la CGT Educ’Action cliquez ICI