Accueil > Vos droits > Un rappel à l’ordre des enseignants !

Vos droits

Document d’orientation de l’école primaire : analyse de la CGT Educ’Action

Un rappel à l’ordre des enseignants !

vendredi 30 novembre 2007, par CGT Educ’Action 94

Ce texte, publié le 14 novembre 2007, se propose de définir les objectifs centraux et « les contenus d’enseignement à l’École primaire… déterminés par la loi d’orientation ». « La première étape de cette nouvelle ambition sera de diviser par trois, d’ici la fin de cette mandature, le nombre d’élèves en situation d’échec lourd. C’est le premier objectif de ce projet pour l’École primaire ».

Cet objectif à atteindre en moins de 5 ans prévoit également de diviser, par deux, le nombre de redoublements (de 18 % à moins de 10 %). Pour cela, plusieurs outils :

1- « des programmes et des horaires recentrés sur des objectifs clarifiés en renforçant les fondamentaux, et prioritairement le français ». Deux temps sont ainsi distingués :

- « le temps de la transmission des savoirs au service de l’acquisition, par tous les élèves, des apprentissages fondamentaux ».
Les enseignements, répartis en blocs horaires, donneront « une priorité absolue à l’apprentissage de la langue française » durant la scolarité primaire ;

- « le temps de l’accompagnement éducatif », considéré par le ministère comme « empiétant trop sur les contenus fondamentaux » ;

2- un pilotage par l’évaluation : deux évaluations nationales seront imposées (CE1 et CM2). « Les progrès accomplis par les élèves et mesurés par ces évaluations, constitueront le véritable indice de réussite de la politique scolaire » ;
« L’évaluation des professeurs des écoles doit être redéfinie : pour ne plus s’attacher seulement à la méthode pédagogique de l’enseignant mais intégrer les progrès des élèves » ;

3- des travaux en petits groupes pour les élèves en difficulté, en dehors des horaires de classe.
De fait, les 2 heures libérées par la suppression du samedi matin seront incluses, les autres jours, dans les horaires de service des professeurs des écoles.

Si cette remédiation ne suffisait pas :
« Il sera proposé à tous les élèves présentant en fin d’école primaire de grandes difficultés dans la maîtrise du langage, de la lecture ou de l’écriture, un stage de remise à niveau entre la fin du CM1 et le commencement de la scolarité au collège ».

Celui-ci sera assuré par des enseignants « volontaires »

LIRE la suite ou téléchargez le tract de l’UNSEN

ARTICLE associé