Accueil > Actualités > informations internationales de l’Éducation et du syndicalisme

Actualités

informations internationales de l’Éducation et du syndicalisme

2 novembre 2007

vendredi 2 novembre 2007, par CGT Educ’Action 94

Bulgarie :

le mouvement enseignant qui demande le doublement des salaires et une progression des dépenses éducatives à hauteur de 5% du PIB arrive à son 28e jour de grève. Le gouvernement refuse de recevoir les représentants syndicaux et mise sur l’épuisement.

A lire sur le Café Pédagogique

Italie :

la journée de grève de l’Education du samedi 27 octobre à l’appel des trois principales fédérations (FLC-CGIL, CISL-Scuola, UIL-Scuola) a été un succès pour dénoncer « encore un budget anorexique pour l’école » (Francesco Scrima, secrétaire général de la CISL-Scuola).
A noter que le lundi 29 octobre a eu lieu un grève de l’Université et de la Recherche.

le déroulement de la journée et les thèmes abordés (budget, salaires, précarité) sur le site de laFLC-CGIL

Sénégal :

« Le respect du mot de grève des enseignants a fini de paralyser l’école publique au niveau du département de Mbour. Le constat montre que les écoles primaires et les collèges d’enseignement moyen n’ont pas fonctionné à plein temps. On se croirait dans le cadre de vacances scolaires. Certains élèves qui viennent à peine de débuter les cours sont cloués à la maison faute de maîtres. » : début d’un article de Sud Quotidien concernant la grève de 72 heures démarrée mercredi 24 octobre.

à lire sur AllAfrica.com

Éthiopie :

trois enseignants, membres de l’Association des Enseignants Ethiopiens, viennent d’être libérés sous caution. Cependant, il reste un membre d’ETA en prison, tandis qu’un autre est porté disparu depuis le 28 mai.

Lire le communiqué del’Internationale de l’éducation

Brésil

la Confédération Nationale des Travailleurs des Établissements d’Enseignement (CONTEE) lance la deuxième partie de sa campagne “l’Éducation n’est pas une Marchandise”. Cette campagne lutte tout particulièrement contre l’expansion du processus de dénationalisation de l’Éducation et l’ouverture au capital de diverses Institutions privées de l’Enseignement Supérieur.

Voir le communiqué sur le site de la CUT
et le site de la campagne