Accueil > Actualités > Un marché de dupes !

Actualités

Semaine de 4 jours : communiqué de presse de l’UNSEN-CGT

Un marché de dupes !

mardi 23 octobre 2007, par CGT Educ’Action 94

Le ministre de l’Education a annoncé, sans aucune concertation avec les partenaires sociaux, les élus et les familles, la suppression des cours le samedi matin dans le primaire. Au-delà du clientélisme auquel ce gouvernement nous a habitués, cette annonce et le contexte fortement médiatisé qui l’entoure démontrent bien la volonté de décider seul et de
passer en force.

En effet, le service public garantit aux professionnels un statut et les droits qui y sont rattachés. Mais surtout, elle assure aux enfants et à leur famille une égalité d’accès, une égalité de traitement, quelles que soient leurs conditions de ressources, de vie.

Réduire de 72 heures l’enseignement dispensé aux enfants ne peut en rien correspondre à la volonté affichée par le Président de la République de faire de tous les élèves de sixième des lecteurs/scripteurs. Se mettre en cohérence avec une moyenne européenne (moins 800 heures
de cours par an contre 936 heures actuellement en France) ne peut en rien justifier l’abandon de disciplines comme le sport ou la culture artistique au moment même où le Président de la République en préconise le renforcement.

C’est encore accroître les inégalités que de proposer ces disciplines aux élèves les plus à l’aise en remplacement des cours obligatoires, et de proposer aux 15% les plus en difficulté du soutien dont on ne sait qui l’assurera ni les conditions dans lesquelles il s’exercera.

L’UNSEN-CGT dénonce ces mesures médiatiques qui ne répondent en rien aux attentes des personnels en matière de RTT par exemple, ni aux attentes des usagers en matière de qualité d’enseignement dispensé.

Elle se dit inquiète du démantèlement des missions et des statuts de l’Education Nationale que le ministère organise petit à petit.

Elle dénonce, enfin, la gestion comptable de l’école et les milliers d’emplois menacés par cette mesure.

Montreuil, le 28 septembre 2007
L