Accueil > Vos droits > Election du conseil de l’école

Vos droits

Elections IUFM : la CGT Educ’Action

Election du conseil de l’école

jeudi 18 octobre 2007, par CGT Educ’Action 94

Le Conseil de l’école (CE) règle par ses délibérations les affaires générales et définit l’orientation des activités de l’IUFM. Cette instance reste affiliée au Conseil d’Administration de l’université Paris XII puisque l’IUFM de Créteil n’est qu’une école interne à l’université. L’IUFM n’est donc plus autonome et perd son caractère démocratique puisque les usagers sont sous-représentés dans cette instance et le seront encore moins au Conseil d’Administration de l’université. Pour le CE vos représentants sont élus pour 2 ans. Pour faire entendre vos droits à une formation professionnelle de qualité à l’IUFM, participez à la campagne et

VOTEZ POUR LES CANDIDATS CGT-EDUC’ACTION

Les élections des représentants des usagers (étudiants et stagiaires) pour le conseil de l’école de l’IUFM de l’académie de Créteil se dérouleront mercredi 21 et jeudi 22 Novembre.

LE VOTE PAR CORRESPONDANCE N’EST PAS POSSIBLE.

Les bureaux de vote seront ouverts de 9h à 17h :

PE1 et PE2 du 77 : Melun Belle Ombre

PE1 et PE2 du 93 : Livry-Gargan

PE1 et PE2 du 94 : Bonneuil

PLC1, PLC2 disciplines générales sauf sciences-physiques : CSD Créteil

PLC1, PLC2 disciplines techniques et professionnelles et sciences-physiques : CST Saint-Denis

Les élections au Conseil de l’Ecole se déroulent dans un contexte particulier : la dérégularisation du service public connaît régulièrement de nouvelles avancées néfastes. Le gouvernement s’acharne dans une voie qui ne répond pas aux besoins et désirs de la population. Dans l’Éducation Nationale, la mobilisation contre les réformes à venir sont nécessaires. Nous devons continuer la lutte pour obtenir dans chaque école, chaque collège, chaque lycée, les moyens pour proposer un service public d’Éducation de qualité : la suppression de 11 200 postes et la remise en cause des ZEP par le gouvernement ne vont pas dans cette direction.

La formation à l’IUFM pose également diverses questions. Ainsi, les stagiaires du premier et du second degré sont considérés comme de simples moyens d’enseignements. Eux qui réclament plus de formation deviennent de simples bouche-trous ! Nous ne pouvons pas nous contenter d’une formation minimale, infantilisante et de mauvaise qualité. Nous devons, tous ensembles, que nous soyons PE, PLP, CAPES, CAPET, CAPEPS, exiger une formation qui nous permette d’entrer dans le métier de manière à proposer un enseignement de qualité à nos élèves. Avec l’intégration des IUFM dans les universités, c’est pourtant l’existence même de la formation des enseignants qui va être remise en cause ! Nous avons besoin d’une vraie formation ! Nous voulons une formation professionnelle qui nous aide sans nous infantiliser. Nous voulons une formation qui allie pratique et théorie. Parce que tous ensemble nous pouvons faire bouger la société, l’école, l’IUFM, participez avec nous à la campagne et votez pour les candidats de la CGT-Educ’action !

Un autre IUFM est possible !

Quelques propositions de la CGT sur la formation dans notre académie.

L’accès au concours ... nous revendiquons :

La mise en place d’une vraie politique de recrutement à long terme par une loi de programmation pluriannuelle.

Un salaire d’étudiant/professeur pour l’année de préparation du concours, la validation à bac +4 de cette année d’étude et l’intégration des brevets de secourisme et de natation dans la formation IUFM.

L’évaluation des professeurs stagiaires...

La mise en place d’une grille d’évaluation nationale et d’une fiche de suivi d’évaluation formative remise au stagiaire.

La possibilité, pour les stagiaires, d’accéder à tous les documents concernant leur titularisation et de les communiquer à leurs représentants.

La possibilité pour le stagiaire d’écrire ses observations sur les documents d’évaluation, de faire appel en cas de non titularisation en commission paritaire, conformément à ce qui se passe dans le reste de la Fonction Publique.

Le droit au redoublement avec un suivi adapté aux difficultés rencontrées.

L’organisation de l’année de formation ...

Une formation professionnelle sur deux ans, commençant par de l’observation puis par la prise en charge d’heures de classe et enfin par un stage en responsabilité.

Des stages à 3 stagiaires dans des classes de formateurs (volontaires et déchargés sur ces heures, donc réellement disponibles). Nous ne sommes pas hostiles au principe d’un stage filé, mais pas avec les modalités actuelles (floues ou néfastes, différentes selon les centres) de ce stage.

La prise en compte de l’expérience professionnelle de chaque stagiaire pour une approche adaptée et personnalisée, le reclassement des PE dès leur année de stage.

La transmission des mêmes informations aux PE1 et PE2 sur tous les sites IUFM de l’académie.

L’entrée dans le métier...

Un vrai statut de néo-titulaire avec réduction horaire hebdomadaire et stages adaptés aux besoins exprimés par les enseignants.

Une formation continue adaptée et ouverte.

La CGT est une force d’information, de proposition et de défense des droits, elle se veut aussi à l’écoute des étudiants et stagiaires pour relayer leurs aspirations ; c’est le sens de notre présence dans le Conseil de l’école de l’IUFM.

Téléchargez :

- tract élections IUFM pour les PE

- tract élections 2nd degré

- Profession de foi usagers CGT Educ’Action Créteil

- formulaire de candidature usagers