Accueil > Actualités > Intégration des handicapés : ne pas faire n’importe quoi !

Actualités

Intégration des handicapés : ne pas faire n’importe quoi !

Constat d’une expérience : scolarisation d’élèves sourds-muets en SEGPA.

mardi 2 octobre 2007, par CGT Educ’Action 94

SEGPA du collège Paul Vaillant Couturier à Champigny sur Marne (94)

Depuis la loi de 2005 et la campagne présidentielle, l’intégration des handicapés est d’actualité
Des élèves handicapés auditifs ont été intégrés en atelier avec vos élèves de SEGPA… Vos impressions ?

J’ai déjà dispensé 24h d’enseignement cumulé à ces élèves, il ne s’agit plus d’impressions mais de constatations.
Tout d’abord, le terme de handicapé auditif est trop imprécis.
Les trois élèves qui ont été affectés dans mon atelier sont des élèves sourds-muets, ils sont accompagnés par un traducteur de la langue des signes.

Comment a été organisée l’intégration ?

On ne peut pas parler « d’organisation ». Ils ne sont pas intégrés en enseignement général. J’ai appris en juin 2007, que ces élèves sourds-muets seraient affectés en ateliers pour compléter les effectifs
Le premier jour de cours, j’ai vu arriver trois élèves sourds-muets dont on m’a donné les noms.
Je les ai installés aux cotés des quatre élèves de la SEGPA, l’effectif étant complet, j’ai commencé mon cours.
Vous n’avez eu ni informations ni directives ?
Non. Sinon de faire ma progression habituelle, qu’il n’y aurait rien de changé pour les élèves de SEGPA, les sourds s’intégrant grâce au traducteur...