Accueil > Vos droits > Enseignement professionnel - septembre 2007

Vos droits

un nouveau 4-pages de l’Union Nationale CGT-Educ’Action

Enseignement professionnel - septembre 2007

mercredi 12 septembre 2007, par CGT Educ’Action 94

La CGT-Educ’action informe depuis quelques mois des intentions
en matière
de réforme d’enseignement professionnel. du gouvernement. A cette rentrée, les choses se précisent. Xavier Darcos vient en effet de confirmer ses intentions en annonçant qu’il allait "engager dans les plus brefs délais un plan volontariste de valorisation et de rénovation de l’enseignement professionnel".

Ce plan comportera trois priorités :

1) valoriser le lycée professionnel en rappelant qu’il doit être l’unité de lieu
fédérant les quatre voies d’accès aux diplômes : formation initiale par voie
scolaire, par apprentissage, formation continue des adultes et validation des
acquis de l’expérience.
Elle s’incarnera, par exemple, par le développement
du concept existant de lycée des métiers et aura pour
but de favoriser les passerelles entre la formation
sous statut scolaire et l’apprentissage ;

2) initier une profonde refondation de l’offre de
diplômes et de la certification, notamment en
repensant la structure des qualifications de niveau V,
en donnant au BEP un caractère plus généraliste.
Cela suppose que les modalités d’obtention des certifications soient profondément repensées ;

3) renforcer le pilotage par objectifs de la carte des
formations professionnelles, tant au niveau national
qu’au niveau académique.

Pour l’essentiel, au niveau des annonces, rien de nouveau. Qui plus est la valorisation et la rénovation du système d’enseignement professionnel sont nécessaires mais les pistes proposées par le ministre cachent mal sa volonté de limiter l’offre de formation.

Il précise par exemple qu’"il faudra mieux identifier les établissements scolaires autour d’un ou deux champs professionnels et lutter ainsi contre la dispersion des formations en proposant une offre plus cohérente et moins coûteuse".

Ou encore, il "considère que la construction des cartes de formation dans les
académies ne laisse pas encore suffisamment de place aux liens entre les formations dispensées et l’emploi disponible". On ne saurait être plus clair.

Nous exposons dans ce document les éléments de la réforme que compte initier le ministre. Les propositions ne s’arrêtent pas à l’offre de formation.
Elles porteront également sur l’organisation des enseignements et des services
des personnels.

Un chantier sur lequel il convient d’être vigilant en se tenant informé. D’ores
et déjà, certaines orientations nous paraissent extrêmement négatives.

La CGT Educ’action se propose d’organiser le plus largement possible des
réunions d’informations syndicales à cet effet.

Sommaire du 4-pages :
- Edito
- Une énième réforme se prépare
- L’enseignement général dans la
formation professionnelle

- Réforme STI, c’est parti...
(voir aussi l’article suivant)