Accueil > Actualités > 1er degré : le dialogue social encore en échec

Actualités

direction d’école, établissements publics d’enseignement primaire...

1er degré : le dialogue social encore en échec

déclaration de l’Union Nationale CGT-Educ’Action

jeudi 21 décembre 2006, par CGT Educ’Action 94

L’UNSEN-CGT, le 29 novembre 2006, condamnant les menaces de sanction à
l’encontre des directeurs d’école, avait quitté la réunion du groupe de travail
ministériel sur l’organisation des écoles.
Un projet de texte intitulé « l’expérimentation des établissements publics d’enseignement
primaire » était transmis aux organisations syndicales qui étaient invitées à participer à
une séance de travail ce 21 décembre. Non seulement le ministre persiste et signe au sujet
des menaces de sanction mais, comme à son habitude, il conçoit le dialogue social selon
ses propres règles.

En effet, comment peut-on concevoir un débat contradictoire sur ce projet d’EPEP qui
serait dirigé par un élu, sans les élus des collectivités territoriales ?
Par ailleurs, nous ne pouvons accepter l’urgence imposée par le ministère pour la
publication de ce décret

L’UNSEN-CGT est néanmoins très réservée sur ce projet de décret qui bouleverserait
l’organisation des écoles, même s’il s’agit d’une expérimentation, et, qui pose la
problématique du désengagement de l’Etat.

L’UNSEN-CGT a donc quitté la salle. Elle exige du ministre qu’il lève ses menaces de
sanction. Nous restons demandeurs d’une réflexion sur l’organisation et la direction
d’école mais cela implique la présence de tous les acteurs sociaux concernés, notamment
les élus et les parents d’élèves.
Montreuil, le 21 décembre 2006