Accueil > Actualités > rassemblement devant la Préfecture de Créteil le mercredi 27 septembre à (...)

Actualités

Réseau Éducation Sans Frontières du Val-de-Marne

rassemblement devant la Préfecture de Créteil le mercredi 27 septembre à partir de 14h00.

lundi 25 septembre 2006, par CGT Educ’Action 94

De nombreuses familles dont les enfants sont scolarisés reçoivent actuellement des refus de régularisation. Elles avaient formulé une demande dans le cadre de la circulaire du 13 juin 2006 signée du Ministre de la Chasse à l’enfant et du déménagement du territoire. Cette circulaire s’avère un piège pour la majorité d’entre elles. Même de source officielle, un premier bilan ferait état de 233 régularisations sur 1684 demandes dans le département, soit moins de 14% de régularisations, chiffre en dessous du niveau national déjà bien bas. C’est le Ministre de l’intérieur qui a suscité l’espoir auprès des familles. Tout porte à croire qu’il s’agissait d’un piège.

Le traitement des dossiers a relevé de la loterie plus que d’un examen sérieux de la situation des familles. Certains se sont vus ajouter des enfants, d’autres des divorces ou des mariages imaginaires. Les critères subjectifs non vérifiables ont servi d’alibi aux refus. Quelle vie possible maintenant pour ces 24 000 familles encore plus fragilisées ? Ces parents vivront dans une angoisse permanente, la peur nouée au ventre en accompagnant leurs enfants à l’école. Le Ministre de l’intérieur et son exécutant transforment les chemins de l’école en guet-apens pour les sans papiers, à l’image de ce père de famille du gymnase de Cachan arrêté le 18 septembre et placé en centre de rétention. Cette chasse à l’enfant et cette chasse à l’homme rappellent les heures les plus sombres de notre histoire, la barbarie n’appartient pas au passé, elle frappe aujourd’hui à la porte de nos écoles sur l’ensemble de notre territoire, et certains sont en train d’ouvrir cette porte.

La mobilisation du Réseau Éducation Sans Frontière au niveau national, qui a déjà limité considérablement le tableau de chasse de Monsieur Sarkozy, continue et s’amplifie, pour qu’autour de chaque chaise vide, autour de chaque famille ou élève menacés, parents d’élèves, enseignants, jeunes scolarisés et citoyens se mobilisent. Le droit à une scolarité et à une vie normales pour tous, ce n’est pas négociable !