Accueil > Actualités > Pas de trêve jusqu’au retrait ! Toutes et tous en grève et en manifestation (...)

Actualités

Communiqué intersyndical éducation

Pas de trêve jusqu’au retrait ! Toutes et tous en grève et en manifestation jeudi 9 janvier !

jeudi 19 décembre 2019, par CGT Educ’Action 94

Les organisations CGT Éduc’action – FSU – SNALC – SUD Éducation - FAEN constatent l’importance exceptionnelle de la journée de grève interprofessionnelle du 17 décembre contre le projet de réforme des retraites.
Dès le 05 décembre, le mouvement était particulièrement suivi dans l’Éducation et s’est inscrit dans la durée notamment par trois journées de grève majoritaire et des reconductions dans de nombreux établissements et écoles.
L’opinion publique tout comme les personnels de l’Éducation ne se laisseront pas abuser ni par les opérations médiatiques du Gouvernement, ni par les tentatives d’opposer les salariés entre eux, les générations entre elles.
Les organisations syndicales dénoncent toutes entraves au droit de grève et de manifestation plus particulièrement envers les jeunes, ainsi que des applications abusives de l’arrêt Omont utilisé pour opérer des retenues injustifiées sur les salaires des collègues.
Pour les organisations syndicales de l’Éducation, le gouvernement porte la responsabilité pleine et entière de la situation sociale actuelle. C’est pourquoi elles demandent au Premier ministre de prendre en compte le rejet massif exprimé par les mobilisations du projet de régime universel à points et de retirer ce dernier.
Les annonces d’Édouard Philippe ont confirmé tous les reculs que cette réforme entrainerait notamment pour les femmes qui seraient particulièrement pénalisées.
Aucune réponse concrète n’a été donnée aux organisations syndicales qui demandent au gouvernement d’ouvrir de réelles négociations sans préalable sur la base des propositions des organisations syndicales pour le renforcement et l’amélioration du système actuel par répartition, solidaire et intergénérationnel.
Contrairement aux annonces du ministre de l’Éducation et du gouvernement, nos organisations syndicales exigent des augmentations de salaire sans contrepartie.
Les organisations CGT Éduc’action – FSU –SNALC – SUD Éducation - FAEN appellent l’ensemble des personnels à poursuivre et renforcer la grève. Elles soutiennent les assemblées générales qui décident la reconduction de la grève et appellent à organiser et à participer aux actions locales du 19 décembre, du week-end et pendant les vacances de noël avec les secteurs professionnels comme la SNCF, la RATP, les ports, les raffineries, les transports, la santé qui resteront mobilisés pour exiger du gouvernement qu’il retire sa réforme. Sans réponse du gouvernement, elles décident d’appeler les personnels à se réunir en assemblées générales pour amplifier le mouvement y compris par la reconduction. D’ores et déjà, elles appellent à faire de la journée interprofessionnelle du 09 janvier un temps d’une ampleur exceptionnelle.
Le 19 décembre 2019
.
Voir le Pdf :

.
Le tract Cgt Educ’action

.
Déclaration d’intention intersyndicale 1er degré
.
Signer la pétition "Les femmes, grandes gagnantes ?
.
Voir notre Dossier retraites : toutes et tous concerné.e.s
.

.
Voir les communiqués interpro :

.
Voir aussi le communiqué des Unions Régionales Île-de-France

Communiqué confédéral du 23 décembre
POUR NOS RETRAITES SOLIDAIRES : PAS DE TRÈVE POUR LES GRÈVES ET LES MOBILISATIONS

Le Premier ministre a reçu les confédérations syndicales, la semaine dernière, pour faire le point sur la situation sociale et son projet de réforme des retraites. S’il s’est déclaré « ouvert à la discussion », il s’obstine à présenter sa pseudo-réforme comme un progrès social malgré l’opposition massive de la majorité des Français et le soutien majoritaire aux grévistes. Le gouvernement reste sur une logique de passage en force et multiplie les provocations, les menaces et le mépris, face aux travailleurs et travailleuses engagés dans la grève reconductible.
Que dire des déclarations démagogues du président de la République annonçant, lors de son déplacement en Afrique, qu’il renonce à son régime de retraite à l’issue de son mandat. Comme si sa réalité était celle d’un salarié au Smic ou d’un cheminot ! Les salariés sont déterminés à obtenir le retrait de cette réforme instaurant un régime par points et l’individualisation des pensions ne faisant que des perdants. Sur la base de notre système actuel, l’un des meilleurs au monde, la CGT a fait de multiples propositions pour renforcer et financer les solidarités intergénérationnelles notamment vis-à-vis de la jeunesse et des femmes.
Même si de nombreuses professions voient leur activité stoppée pendant les fêtes (éducation, industries, services, etc.), la détermination reste intacte pour préparer une rentrée offensive et combative à l’occasion de la journée interprofessionnelle et unitaire de grève, le 9 janvier.
Dans de nombreux secteurs professionnels du privé comme du public, le conflit se poursuit. Pour tous, la détermination est intacte. La CGT organise chaque jour, partout en France, des actions, des rassemblements et des manifestations durant les fêtes.
Elle appelle les travailleurs et travailleuses, la jeunesse, les retraités et les privés d’emplois à faire du samedi 28 décembre, un temps fort de mobilisation et d’actions dans tout le pays. Le mécontentement grandit, la pression contre le gouvernement et le patronat s’étend, y compris durant les congés scolaires.
Le gouvernement doit entendre et retirer son projet actuel. Il porte l’entière responsabilité du conflit qui touche le pays. Nous exigeons l’ouverture de négociations portant sur l’amélioration des régimes actuels.

Montreuil, le 23 décembre 2019