Accueil > Actualités > Impossible d’accepter d’attendre la rentrée : C’est maintenant que les classes (...)

Actualités

Impossible d’accepter d’attendre la rentrée : C’est maintenant que les classes doivent être ouvertes !

Rassemblement mardi 25 juin à 17h30 devant la Préfecture de Créteil au moment où doit se réunir le CDEN

lundi 24 juin 2019, par CGT Educ’Action 94

Mercredi 19 juin, répondant à l’appel du SNUDI-FO 94, du SNUipp-FSU 94, de la CGT Educ’action 94 et de la FCPE 94, près de 200 enseignants, parents et élus de 19 écoles du département se sont rassemblées devant la DSDEN de Créteil pour exiger que les ouvertures indispensables demandées par les écoles soient prononcées maintenant, sans attendre la rentrée.
Des délégations ont été reçues par la DASEN et tous les représentants des écoles reçues ont apporté les arguments détaillés et chiffrés nécessitant que les classes soient ouvertes dès maintenant. Pour nos organisations, toutes ces demandes sont légitimes, elles doivent toutes être prises en compte par la DASEN dans le projet de carte scolaire.
De plus nous constatons que plusieurs fermetures (mat Coquelicots à Fresnes, Joliot Curie à Villejuif et primaire Grandval à Sucy), mises en œuvre par la direction académique, parfois annoncées par les IEN, ne figurent pas dans les documents du CDEN. Pour nos organisations il est impossible d’accepter que des mesures, de surcroît négatives pour les écoles, soient ainsi camouflées aux représentants des personnels, des parents et des élus qui siègent au CDEN.
Au-delà de la carte scolaire, les opérations de mouvement issues d’un nouveau protocole imposé par le ministère se sont déroulées dans une confusion inédite entraînant un nombre d’erreur de barème important et des nominations passant outre l’équité de traitement de tous les personnels.
Dans ces conditions, comme nous l’avions indiqué, il est impossible que le CDEN se tienne pour entériner le projet de carte scolaire (ne reflétant pas la réalité) établi par la DASEN en application des directives ministérielles, qui a déjà été rejeté lors du CtsD par les votes contre de 8 représentants (FSU FO et CGT) sur 10. Nos organisations ont donc refusé de siéger au CDEN ce matin. Faute de quorum, celui-ci est reconvoqué mardi 25 juin à 17h30 à la préfecture de Créteil.
Nous invitons les enseignants, parents et élus à se réunir dans les écoles dès maintenant pour décider ensemble des mesures à prendre pour défendre leurs demandes légitimes d’ouverture de classe. Hors de question d’attendre la rentrée c’est maintenant que toutes les classes doivent être ouvertes dans l’intérêt de nos enfants, de nos élèves.
Nous appelons toutes et tous à se rassembler mardi 25 juin à 17h30 devant la Préfecture de Créteil au moment où doit se réunir le CDEN.