Accueil > Actualités > AESH, Refusons la loi Blanquer ! Mobilisons-nous !

Actualités

Action intersyndicale le 15 Mai - Rassemblements à 13h15 devant le Sénat, à 17h devant la DSDEN 94

AESH, Refusons la loi Blanquer ! Mobilisons-nous !

lundi 13 mai 2019, par CGT Educ’Action 94

Après la pseudo-concertation du ministère, celui-ci propose une loi sur l’école inclusive, incluse dans la loi Blanquer dite “École de la confiance”. Ce projet de loi, adopté en première instance à l’Assemblée nationale, sera étudié autour du 15 mai au Sénat et annonce des régressions pour les Accompagnant·es d’Elèves en Situation de Handicap (AESH).
Les AESH expriment leur révolte face à ces propositions de pacotille !
Une bien maigre avancée : 1 CDD de trois ans renouvelable, soit au mieux 6 ans de période d’essai pour prétendre à un CDI !
Des CDD qui restent précaires avec toujours des très faibles salaires, des conditions de travail dégradées, des temps incomplets imposés et l’absence de reconnaissance professionnelle.
Les AESH doivent être titularisé·es
Exigeons un statut de fonctionnaire et un vrai salaire !

Aucune pénibilité professionnelle n’est prise en compte, ni le temps de travail invisible.
Pour la CGT Éduc’action , le temps de travail doit s’exprimer en obligations réglementaires de service. Avec toutes leurs heures invisibles, ajoutées à leurs heures côte à côte élèves, les AESH sont déjà à temps plein !
Les AESH exigent une prise en compte de leurs heures de concertation - préparation - réunions - formation - régulation.
Les autres pistes du Ministère restent la multiplication des employeurs et l’élargissement des missions des AESH, la déconcentration maximale et la mutualisation généralisée sous la forme de PIALs (Pôle Inclusif d’Accompagnement Localisé) qui accentueront inégalités et pression hiérarchique et aggraveront d’autant les conditions de travail de ces personnels précaires. Cette mesure est une régression : les AESH n’auront plus le temps de s’occuper de leur élèves avec professionnalisme et en seront réduit.es à des gestes techniques.
Les AESH veulent un seul employeur et revenir aux AESH individuel.les,
pas de mutualisation à outrance !

Télécharger le tract

Lire aussi :