Accueil > Actualités > Avec la jeunesse, la CGT Éduc’Action se mobilise contre une école du tri (...)

Actualités

Avec la jeunesse, la CGT Éduc’Action se mobilise contre une école du tri social.

Communiqué de l’Union nationale CGT-Educ’Action

mercredi 5 décembre 2018, par CGT Educ’Action 94

La CGT-Educ’Action 94 participait ce matin au rassemblement devant le lycée Romain Rolland d’Ivry en soutien à six élèves arrêtés et toujours en garde à vue au commissariat pour un tag « Macron Démission ».
Ce midi, ils étaient toujours en garde en vue. Le rassemblement s’est déplacé devant le commissariat.
Ils ont enfin été libérés à 16h.

Depuis plusieurs semaines, partout en France, les personnels sont mobilisés pour combattre les réformes Blanquer touchant les lycées généraux, technologiques et professionnels. Désormais ce sont des milliers de lycéen·nes qui se mobilisent, s’organisent en assemblées générales, mènent des blocages de lycées et manifestent.
Cette mobilisation, massive et répétée, de la jeunesse exprime à la fois une colère contre la politique sociale et économique du gouvernement (généralisation de l’austérité et de la précarité), mais aussi une colère contre la politique éducative mise en place : Parcoursup qui généralise le tri et la sélection à l’entrée de l’université, la casse de l’enseignement professionnel et la contre-réforme du lycée qui dégrade les conditions de travail des élèves et des personnels.
Les revendications portées par les lycéen·nes, durant ces derniers jours, correspondent à celle portées par la CGT Éduc’action depuis plusieurs mois.
La CGT Educ’action dénonce toutes les violences et les dégradations gratuites, mais tient à affirmer sa totale solidarité avec cette jeunesse mobilisée. Elle rappelle aussi ses exigences de retrait des contre-réformes des lycées (enseignement professionnel, général et technologique) et de Parcoursup.
Elle veillera également à ce que ces mouvements de la jeunesse puissent s’exprimer librement, sans répression policière.
La CGT Éduc’action appelle les personnels de l’Éducation nationale à se mobiliser, à se réunir pour envisager les suites permettant la convergence des luttes, y compris par la grève.
La CGT Éduc’action, appelle à amplifier le rapport de force et soutiendra toutes les initiatives locales de mobilisation contre la politique éducative que mène ce gouvernement.
Dans l’éducation comme dans d’autres secteurs, la CGT s’engage à faire du vendredi 14 décembre une grande journée nationale d’action et de grève interprofessionnelle, pour faire entendre et aboutir nos revendications. 

Montreuil, le 05 décembre 2018