Accueil > Actualités > Mardi 9 octobre – une mobilisation utile pour se faire entendre  (...)

Actualités

Mardi 9 octobre – une mobilisation utile pour se faire entendre !

déclaration unitaire des unions régionales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNL, UNEF et FIDL

lundi 22 octobre 2018, par CGT Educ’Action 94

La journée de mobilisation et de manifestations du mardi 9 octobre a été un moment fort pour les salariés, les jeunes, les retraités…

L’appel unitaire, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNL, UNEF et FIDL Île-de-France a permis une réussite de la mobilisation.

Dans de nombreuses localités des rassemblements, manifestations locales, diffusions de tract ont été organisées.

Dans de nombreuses entreprises privées ou encore des services publics, des salariés ont participé à des arrêts de travail, des grèves pour faire entendre leurs revendications ! (salaires, conditions de travail, emploi,…)

La manifestation était dynamique, combative, 50 000 manifestants à Paris, plus de 300 000 dans le pays.

Par ailleurs, une lettre ouverte unitaire sera envoyé à la préfecture de police, pour interpeller le Préfet sur le comportement inapproprié et violent des forces de police, alors que la manifestation se déroulait normalement, sans violence. Une de nos libertés fondamentale : le droit de manifester doit être respecté !

Cette journée a été utile pour la défense des services publics : statuts, missions, emplois, salaires, conditions de travail et s’opposer aux suppressions de postes et au transfert de missions vers le secteur privé.

- S’opposer à tout projet de réforme des retraites qui mettrait fin à la retraite par répartition avec la création d’un système universel de retraite par points avec pour principale conséquence d’individualiser les droits en faisant disparaitre les garanties collectives. Il faudrait au contraire améliorer la prise en compte les périodes de formation, la pénibilité du travail, la difficulté des fins de carrière, la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes (les femmes ont une retraite inférieure de 40% à celle des hommes – hors pension avec réversion).
- Exiger le maintien de l’ensemble des 42 régimes : régime général, régimes complémentaires, régimes spéciaux et le code des pensions civiles et militaires.
- S’opposer à la sélection engendrée par Parcoursup qui limite l’accès à l’enseignement supérieur d’une partie de la jeunesse, une machine à trier les futurs étudiants en fonction de l’origine géographique et sociale.
- Améliorer les conditions de travail et augmenter les salaires, les retraites, les aides sociales pour l’autonomie des jeunes, les minima sociaux et gagner l’égalité femme/homme (8 entreprises sur 10 en Île-de-France ne respectent pas la loi en la matière).

Les organisations syndicales régionales vont poursuivre leurs initiatives pour « donner des suites » au 9 octobre :

→Diffusion unitaire d’informations concernant le dossier retraites.
→Préparation d’assemblées générales unitaires dans les entreprises, partout où cela est possible
→Une nouvelle rencontre unitaire se tiendra le 8 novembre pour prendre des initiatives permettant d’amplifier la mobilisation.

Paris, le 16 octobre 2018