Accueil > Actualités > Déclaration de la CGT Educ’action 94 lors du CTSD Collèges, 4 juillet (...)

Actualités

Déclaration de la CGT Educ’action 94 lors du CTSD Collèges, 4 juillet 2018

jeudi 5 juillet 2018, par CGT Educ’Action 94

Les effectifs élèves sont en augmentation dans les collèges du 94 depuis 2016 : +2212 élèves. Or nous constatons que les moyens vie scolaire n’augmentent pas en proportion : seulement 17.5 ETP en plus depuis 2016.
La conséquence est une augmentation d’élèves par AED qui passe de 85.45 en 2016 à 87 élèves par AED à la rentrée 2018.
Parallèlement les postes de CPE ont augmenté de 6.4 ETP. Nous souhaiterions connaitre le nombre postes de CPE provisoires.
Pour maintenir le taux d’encadrement de 2016, il faudrait ……………. ETP.
Nous souhaiterions attirer votre attention sur la situation de plusieurs établissements :
- Le collège Paul Klee de Thiais : forte augmentation du nombre d’élèves par AED.
- Le collège Antoine de Saint ex à Fresne 123 élèves par AED
- Le collège Paul Langevin d’Alfortville REP et le collège Barbusse d’Alfortville subissent une montée d’effectifs d’environ 36 élèves.

Par ailleurs, plusieurs établissements, nous ont fait remonter des besoins en termes de moyens de vie scolaire.
Le Collège Casanova de Vitry qui vous a alerté dès le début de l’année des difficultés consécutives à la suppression d’un demi-poste de CPE. Un demi-poste de CPE provisoire leur a été annoncé pour l’année prochaine. Compte tenu du profil des élèves arrivants aux collèges ainsi que les besoins en termes de suivi et d’accompagnement des familles et des élèves, ils réclament toujours la création d’un second poste de CPE ainsi que la création d’un poste d’AED supplémentaire. Enfin, étant donné le profil de ce collège, les personnels d’enseignement et d’éducation soutenus par les parents d’élèves et les collectivités territoriales demandent que ce collège soit classé REP.
Le collège Paul Vaillant Couturier de Champigny sur marne réclame toujours la création d’un troisième poste de CPE. Parmi les 12ETP du collège, il n’y a qu’un poste Assistant Pédagogique qui prend en charge le 3R une structure qui accueille les élèves exclus à l’interne au sein de l’établissement. Afin de mieux organiser la mise au travail de ces élèves souvent en grande difficulté, un AP de plus serait nécessaire. Cet AP est d’autant plus nécessaire, qu’un AED est en charge du suivi des élèves de la classe relais et n’est donc pas toujours présent au collège.

Le collège Pierre Brossolette que vous avez reçu en audience souffre depuis plusieurs années d’une montée importante des effectifs : plus d’une centaine d’élèves en 6 ans. L’architecture très étendue de l’établissement ne favorise pas l’encadrement des élèves et n’a pas été construit pour en accueillir plus de 600 personnes. 631 élèves sont attendus à la rentrée. Par ailleurs, les difficultés des élèves sont croissantes et nécessitent un accompagnement particulier et un suivi qui peuvent être mené par des AED ou des AP.

Autres Retours de sections :
Collège Issaurat de Créteil problème cheffe d’établissement, collègues très inquiets.

Collège Jean Macé de Fontenay : contre la fermeture d’une classe de 5e. Ils refusent de transmettre les notes orales du brevet. Depuis le mois de mars, diverses actions ont été menées par les parents et les enseignant.e.s : pétition, demandes d’audience, opérations « Collège mort », appels au rectorat, conférence de presse, rassemblement sonore devant l’établissement, Nuit des collèges et des écoles, etc. Malgré tout, leurs revendications n’ont pas été entendues.
Les enseignant.e.s sont, par ailleurs, tous unis contre la consigne du rectorat de refuser les nouvelles inscriptions d’élèves de 6e en cette fin d’année alors même qu’ils habitent dans le secteur du collège, afin de pouvoir maintenir cette fermeture.

Gentilly et Rolland Garros VSG
Les enseignants demandent un retour à des cours d’une heure.