Accueil > Actualités > Luttes en cours - mai 2018

Actualités

Luttes en cours - mai 2018

jeudi 3 mai 2018, par CGT Educ’Action 94

Pas de répit pour l’action après le 1er mai. Ce jeudi 3 mai, l’intersyndicale de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur (FERC-CGT, FSU, Sud-Éducation) appelait à faire grève et, à Paris, à rejoindre le rassemblement des cheminots, de l’Énergie et des postiers devant l’École Militaire. Prochaines étapes nationales : le 16 mai, à l’appel de l’interfédérale de l’Éducation ; le 22 mai, pour la Fonction Publique.

Dans les Collèges :
- Collège Jean Macé de Fontenay-sous-Bois : après avoir enfin obtenu le remplacement d’enseignants absents depuis plusieurs semaines, parents et enseignant.e.s restent mobilisé.e.s pour le maintien de la sixième classe de 5e. Ce mercredi 2 mai, les parents et la FCPE avaient appelé à une nouvelle opération « Collège mort » très réussie puisque sept élèves seulement sont entré.e.s à 8h. Une délégation de parents accompagnée du conseiller départemental du canton a été reçue lundi soir : pas d’avancée à ce jour sur le maintien de la classe.
- Collège Rosa Parks de Gentilly : toujours en colère contre la DHG (dotation horaire globale), une délégation des représentant.e.s des enseignant.e.s, parents et élèves a été reçue jeudi 3 mai en fin d’après-midi. Les membres de la délégation sont confiants sur la possibilité d’avancer sur plusieurs sujets mais pas sur le deuxième poste de CPE réclamé depuis plusieurs années.
- Collège Pierre Brossolette de Villeneuve-Saint-Georges : la DHG du a été rejetée majoritairement lors du dernier Conseil d’Administration. Une demande d’audience est en cours de rédaction. Le prochain CA aura lieu le 17 mai.
- collège Watteau de Nogent-sur-Marne : les associations de parents d’élèves organisent ce mercredi 9 mai une opération collège désert pour protester contre la suppression d’une classe de sixième à la rentrée 2018, les effectifs de sixième sont en effet passés de 135 environ à 120.

Dans les Lycées :
- Lycée Marx-Dormoy de Champigny : jeudi 3 mai, des enseignant.e.s du lycée accueillaient les élèves par un petit déjeuner et un tract expliquant les raisons des mobilisations actuelles dans l’éducation (et de la grève du jour pour un certain nombre). En début d’après-midi, les élèves décidaient de se mobiliser également par un barrage filtrant de l’entrée du lycée qu’ils ont reconduit le lendemain.

Dans les autres secteurs :
- Air France : suite au rejet par 55% des personnels des propositions de la direction d’Air France et la démission du PDG, l’intersyndicale demande la reprise des négociations.