Accueil > Actualités > La voie pro et les PLP dans le viseur du gouvernement !

Actualités

La voie pro et les PLP dans le viseur du gouvernement !

mercredi 4 avril 2018, par CGT Educ’Action 94

Après les contre-réformes du gouvernement Macron à l’égard du monde du travail, des salarié·es et de leurs familles, c’est au tour de la Fonction Publique d’être dans l’œil du cyclone. Dans l’éducation, les attaques sont multiples : réforme du lycée, sélection dans le supérieur, diminution des contrats aidés...
S’appuyant sur la réforme de l’apprentissage qui trouve écho dans le rapport Calvez/
Marcon, les menaces sur les lycée Pro se concrétisent par :
- Le développement de l’apprentissage par la mixité des parcours et des publics conduira, inexorablement, à une remise en cause du statut des PLP et des 18 h hebdomadaire de face à face élèves.
Les regroupements de spécialités dans des « grandes familles de métiers »
aboutiront à la déspécialisation des formations et sont une menace pour les PLP de matières professionnelles.
- La refonte programmée de l’enseignement général, décliné en compétences transversales au service des entreprises, consacre une vision utilitariste au détriment d’une formation émancipatrice des élèves.
C’est l’annonce de suppressions massives de postes et de dégradation des conditions de travail !
Le découpage des diplômes en blocs de compétence, pour la CGT c’est non ! Une formation débouchant sur des qualifications validées par des diplômes reconnus nationalement, c’est une garantie pour la rémunération et les conditions de
travail des futur.es salarié.es.
Les propositions du rapport Calvez/ Marcon menacent l’existence de la voie professionnelle du lycée et le statut des PLP.
1/3 des lycéen·nes sont scolarisé·es dans ce service public d’éducation.
Le préserver est un enjeu majeur pour garantir l’intérêt général.
La CGT exige un plan d’urgence pour la voie professionnelle du lycée et les PLP :
- Défendre le statut des PLP : Ni annualisation du temps de service ni modification du calendrier scolaire. Titularisation de tous les personnels contractuels
- Obtenir des moyens pour améliorer les conditions de travail et permettre la réussite des élèves : Pas plus de 20 élèves par classe en bac pro et 12 en CAP, application de grilles horaires hebdomadaires, dédoublements notamment en enseignement général, classement en éducation prioritaire pour tous les lycées pro...